Naturosanté: le portail de la santé au naturel  
Le Portail de la Santé au Naturel
 
Pour recevoir gratuitement les nouvelles de Naturosanté, donnez votre adresse e-mail:   
 
Stages
 
Votre propre annonce de stage?
Cliquez ici
 
Produits
  Un produit naturel Etonnant !
Ultra riche,
Source de Bien Être.




 
  

   Dossiers  Affaire Martine Gardénal

Martine Gardénal (Homéopathe) convoquée devant le conseil national de l'ordre des médecins

Accusée par la caisse primaire d'assurance-maladie des Yvelines de charlatanisme, j'ai été condamnée par le conseil régional de l'ordre des médecins de l'Île-de-France.
Ayant fait appel de la décision, je suis convoquée devant le conseil national le Mardi 28 mars 2006 à 14 h 45 au 180 boulevards Haussmann à Paris 75 008,je vous y invite.
Merci de diffuser le plus largement possible l'information et de convier tous vos amis(e) ou Associations pour me soutenir et défendre notre avenir ;
je vous prie de trouver ci-joint :
-- un résumé de l'affaire,
-- la défense j'ai présenté devant le conseil régional (sans succès),
Docteur Martine Gardénal

Ma défense présentée devant le conseil régional (sans succès)

D’abord, Qui suis-je ?

Depuis 30 ans j’exerce mon métier de médecin ayant reçu une formation classique, j’ai travaillé cinq ans dans des centres anticancéreux  (Bordeaux, puis Lille) et ensuite comme homéopathe.

De 1977 à 1984 je suis Médecin des Equipes de France et suis Médecin Olympique aux Jeux de Moscou (1980) (annulé),  et de LOS ANGELES (1984) où je m’occupe des tireurs, puis des archers et enfin des cavaliers.

Depuis 1978 jusqu’à ce jour, donc depuis plus de 25 ans, j’ai une consultation à l’INSEP (Institut des Sport), organisme tout à fait officiel, où l’on ne tolère pas un médecin ayant des pratiques suspectes et sectaires. Le médecin-chef  prévenu de mon problème par mes soins dès le mois de Septembre 2004, confirme, dans son témoignage, mes dires.

En 79 j’obtiens mon diplôme de Médecin du Sport

Dans les années 80, j’enseigne l’Homéopathie à la Sorbonne

De 77 à 84 j’ai une consultation à l’hôpital Tenon

En 1983 j’enseigne l’Homéopathie à la Faculté de Bobigny lors de la création du DUMENAT par le Professeur Pierre CORNILLOT avec qui j’entretiens toujours d’excellentes relations.

De 84 à ce jour j’enseigne l’Homéopathie aux élèves infirmières de l’hôpital de Saint Germain en Laye  et de Poissy maintenant

Je suis Présidente de la Société des Médecins Homéopathes Spécialistes

J’ai à ce jour fait plus de 100 cours et publications pour médecins, 36 publications Grande Presse, 28 Conférences Grand Public, 21 émissions de radio et de télévision ; j’ai écris 2 ouvrages, et en prépare 2 autres dont l’un à la demande de l’Institut des Sports pour les professionnel de la Santé.

Etc….Etc…. 

Depuis toujours, je suis les évolutions de la médecine et de la recherche,  en participant à de nombreux Congrès et Colloques et en lisant tous les jours le Quotidien du médecin et de nombreuses autres revues tout aussi officielles.

Je cherche toujours la meilleure solution pour obtenir l’amélioration ou, si c’est possible,  la guérison des patients.

Je n’hésite pas à utiliser l’allopathie chaque fois que cela est nécessaire, et je connais parfaitement bien les limites de l’homéopathie. Je l’écris et le dis tout le temps depuis 30 ans.

Je n’utilise jamais des thérapies ou des produits rejetés par la faculté.

Je suis un médecin classique, qui a la chance d’avoir une palette thérapeutique plus large que celle de beaucoup de praticiens.

J’estime  que je pratique de la façon la plus honnête et la plus efficace qui soit.

Le dossier :

En juin 2003, des patients m’informent qu’ils sont convoqués à la sécurité sociale par le         Dr Elizabeth LAUNAY, médecin conseil à Poissy (78), qui réalise une enquête à mon encontre, sur ma façon d’exercer ; plusieurs jours après, je reçois effectivement une notification de la SS.

Le Dr Launay convoque une cinquantaine de personnes, sans jamais leur dire que c’est une enquête contre moi, mais elle pose les questions sur l’homéopathie en général et sur les traitements que les patients reçoivent ;  sur ma façon de pratiquer…allant même jusqu’à poser des questions sur la décoration de mon cabinet, si j’imposais les mains, faisait des prières, me servait du pendule…

Certains patients plus malins, comprennent rapidement que c’est une enquête à charge sur moi, lui demande et elle le confirme.

En janvier 2004, je suis convoquée par le Dr LAUNAY pour m’entendre, car elle veut des explications, au sujet de quelques patients souffrant de cancer, qui ont été traité par allopathie, et l’ont ensuite refusée, ou d’autres qui consultent en précisant d’emblée qu’ils ne veulent pas être traités par allopathie.

Lors de cet entretien, je lui explique que tous les médecins homéopathes  (ainsi  que tous mes confrères traitants par médecine alternative) reçoivent régulièrement des patients qui ne veulent pas entendre parler de l’allopathie pour traiter leur cancer.

Pour ma part, j’ai pour habitude de garder ces patients, non pour traiter leur cancer, car l’homéopathie ne traite pas ce genre de pathologie, mais pour  les mettre en confiance et insister à chaque fois auprès d’eux lorsqu’ils viennent pour une pathologie annexe (sinusite, rhumatismes, entorse, etc…) de partir vers l’allopathie.

Cela permet alors de les suivre sur le plan clinique et par des examens complémentaires utilisés en médecine traditionnelle et en même temps de refaire pression sur eux afin qu’ils se décident à faire  rayons, et /ou chimio, et /ou intervention chirurgicale.

Ces patients sont en général à l’affût et très au fait de tout ce qui se fait en médecines alternatives pour accompagner le traitement d’un cancer. L’information circule rapidement par les livres, les conférences et aujourd’hui Internet.

Lorsqu’ils arrivent dans le cabinet, ils ont déjà pratiqué un certain nombre de thérapies complémentaires et veulent en rester là.

Certains patients, plus réticents que d’autres, mettent un certain temps à modifier leur point de vue, et leur décision de repartir vers l’allopathie peut prendre des mois.

Je réussis toujours à les amener là où je le souhaite, et je n’ai  à ce jour après 30 ans d’exercice, aucun décès à me reprocher.

Madame Launay veut des informations sur ces thérapies. Je lui confirme que je me suis informé pour avoir un avis à leur sujet, mais que je ne les utilise pas et ne les ai jamais conseillées ni prescrites.

Ce n’est pas ce qui sera dit dans l’accusation formulée par la sécurité sociale, qui d’ailleurs n’a jamais pu apporter la moindre preuve de ce qu’elle avance.

Je propose au docteur Launay de lui adresser tous ces patients récalcitrants, ce qu’elle refuse absolument car elle ne traite personne et ne souhaite voir personne. Ce n’est pas le rôle des médecins conseils ni des médecins experts de la sécurité sociale me dit-elle.

Je lui demande alors ce qu’il faut en faire :

  • les rejeter, c’est-à-dire les laisser dans la nature  sans aucun suivi, et avec le risque de les voir tomber entre les mains de personnes peu sérieuses ?
  • les garder pour obtenir leur confiance, contrôler l’évolution de la maladie et finalement les conduire à réviser leurs positions et les faire retourner vers l’allopathie, ce que j’ai toujours  réussis à faire.

Madame Launay refuse de se prononcer à ce sujet.

En septembre 2004, à ma grande surprise, la sécurité sociale dépose plainte contre moi pour charlatanisme, affirme que c’est moi qui incite les patients cancéreux à ne pas utiliser l’allopathie, et leur prescris des traitements « non scientifiquement avérés.

Je suis scandalisée et très en colère de cette accusation mensongère, qui m’a obligée de me défendre, et de comparaître devant vous aujourd’hui avec mon avocate.

Tous les patients cités dans le dossier ont témoigné que les assertions de Madame Launay et de ses collaborateurs ne sont pas exactes.

Une expertise a même été réalisée sur une patiente cancéreuse en son absence. Le médecin expert faisant les questions et les réponses, sans pouvoir avoir un autre son de cloche.

De très nombreux patients convoqués par Mme Launay, ont fait des témoignages, et expliquent tous la façon inquisitoriale et  traumatisante dont l’enquête a été faite.

Que cherche à faire la sécurité sociale en m’accusant ainsi, sans d’ailleurs  fournir la moindre preuve, alors que je suis reconnu par tout le monde comme étant l’un des médecins homéopathes français dont la réputation de sérieux, d’efficacité et d’esprit de recherche, n’est plus à faire.

De deux choses l’une :

  • soit c’est une attaque de la sécurité sociale contre l’homéopathie, en faisant croire que la Présidente des Médecins Homéopathes Spécialistes est un charlatan. Curieusement, cette affaire survient au moment où l’homéopathie est menacé de déremboursement total,
  • soit cette attaque provient d’un service médical borné et sectaire, et sans doute en quête de promotion.

Ce qui m’étonne dans ce dossier, c’est que Mme Launay et d’autres confrères de la sécurité sociale ont à plusieurs reprises convoqué  les patients cancéreux qui sont citées  dans le dossier d’accusation. À aucun moment ils n’ont essayé de les convaincre de se faire traiter par allopathie. Pourquoi alors me reproche-t-on de ne pas réussir d’emblée a fait retourner ces patients vers l’allopathie, alors qu’eux-mêmes n’ont jamais rien tenté dans ce sens ?

Pourquoi les Dr LASRY,  YACOUR, TUBIANA,  DELALANDE  et COHEN- SOLAL LENIR ne sont pas poursuivis alors qu’ils n’ont pas réussis à convaincre les patients de choisir l’allopathie ? Est-ce uniquement parce qu’ils sont allopathes et hospitaliers ? 

De plus les médecins de la cpam  n’hésitent  pas à faire croire que c’est grâce à eux et à leur insistance que ces patients sont repartis vers l’allopathie.

Le témoignage des patients dit le contraire, et confirme que c’est grâce à moi qu’ils ont repris le chemin de l’hôpital.

Dans ce dossier, ce qui m’étonne que c’est l’attitude de Mme Launay et des autres confrères de la sécurité sociale qui n’hésitent pas :

  • à harceler moralement sur de longs mois un confrère,
  • à diffamer à son sujet, entachant ainsi sa réputation,
  • à déguiser la vérité,

tout cela dans le but de lui nuire et d’essayer de l’empêcher d’exercer.

 

M. Christian Boiron qui me connaît depuis 30 ans, écrit à mon sujet :

"le Dr Gardénal a toujours su respecter les enseignements fondamentaux de ses maîtres, sans renier ni les réalités scientifiques, ni ses obligations déontologiques ou éthiques.

Le Dr Gardénal représente ainsi pour moi un exemple vivant d’une médecine moderne, humaine et humaniste, autant scientifique, respectueuse des traditions comme ouverte aux progrès. En un mot, digne d’une grande considération"

Je ne comprends pas cette accusation injuste et malveillante, alors que c’est  une médaille que je devrais recevoir, pour bons et loyaux services accomplis tout au long de mes 30 ans de carrière.

Je vous remercie pour votre attention.

 

Un résumé de l'affaire

Objet :

Attaque de la CPAM (Assurance Maladie) contre l'Homéopathie.

Moyen utilisé :

Faire croire que le Dr Martine Gardénal, qui n’a jamais été conventionnée, qui coûte 0,24 € par consultation à la SS (Sécurité Sociale), qui exerce l’homéopathie depuis plus de 30 ans, qui a une importante clientèle régionale et nationale, qui est la Présidente  des Médecins Spécialistes Homéopathes est un charlatan.

Stratégie :

En juin 2003, en pleine campagne pour le déremboursement total de l'homéopathie, la SS convoque une cinquantaine de patients du Dr Gardénal et leur fait subir un interrogatoire inquisitorial (au dire de ces derniers).

Cinq cas seront retenus par la SS des Yvelines, la section disciplinaire du Conseil Régional de l'Ordre des Médecins n'en retiendra que trois pour établir son jugement.

Voici ce que l'on me reproche :

«... D'avoir, pour trois malades atteints d'affections cancéreuses, procédé à un suivi médical et à des prescriptions non adaptés aux affections des malades et non conformes aux données acquises la science... ».

Cela fait 30 ans que j'explique et que j'écris et dis partout que l'homéopathie ne soigne pas le cancer. Cette accusation est donc totalement fausse.

Par contre quel texte de loi interdit de soigner d'autre pathologie concomitante chez un cancéreux ? Ce que j'ai uniquement fait dans ces trois cas.

Il m’est également reproché de n'avoir :

"... Pas tenté avec la conviction et la fermeté qui s'imposait de persuader sa patiente de suivre les traitements adaptés à son état et conforme aux données acquises la science".

Je suis accusé de charlatanisme pour trois patientes :

La première patiente, que je soigne depuis 28 ans par homéopathie,  refuse l'intervention chirurgicale proposée par les médecins du centre anticancéreux René Huguenin, qui ne sont pas inquiétés. Elle se fera opérer quatorze mois plus tard, c'est ce que l'on me reproche.

Il n'a absolument pas été tenu compte de l'attestation de la patiente qui dit que c'était son libre choix.

La seconde patiente avait été opéré dans ce même centre puis a reçu des rayons. Elle a fui l'allopathie, je ne l'ai jamais suivi pour son cancer ; elles ne me tenaient au courant de rien. Elle m'a sollicité comme médecin généraliste afin que je fasse une demande à la SS de prise en charge dans une clinique anthroposophique en Allemagne spécialisée dans le cancer. Après avis téléphonique de la caisse j'ai rempli les imprimés. L'expert de la SS, réalise l'expertise sans la patiente, fait les questions et les réponses et écrit « qu’il ne lui est pas possible d'apprécier les soins proposés à la Klinik Porta-Westfalica dans la mesure où les documents fournis sont en allemand. Mais il conclut sans honte :

"la cure allemande n'est pas adapté à la pathologie."

Comment le sait-il qu'il puisse qu'il ne comprend pas l'allemand ?

Le Conseil Régional de l'Ordre m'accuse d'avoir prescrit une cure thermale pour soigner le cancer...

La troisième patiente travaillait au Centre René Huguenin et fut atteinte d'une leucémie reconnue comme maladie professionnelle. Elle fut traitée par interféron qu'elle supporta mal et qui déclencha un sévère problème thyroïdien. L'hôpital arrête donc l’interféron qu'il veut remplacer par du Glivec, ce que la patiente refuse. Voyant tous les gens mourir autour d’elle (en particulier la fille d’un chanteur célèbre) elle a décidé d’interrompre les soins et de se tourner vers d’autres médecines avant de venir me consulter. Sa leucémie est stabilisée quand je la vois pour des problèmes annexes, mais je la surveille de très près. Quand sa pathologie redémarre je la persuaderai de finalement revenir à l'allopathie. Ce qu'elle précise dans son témoignage.

Il faut savoir que tous ces patients m’ont fait des attestations favorables ; précisant que c'était leur libre choix thérapeutique, qu'ils avaient été informés des risques qu'ils encouraient. Cela n'a aucune valeur pour l'ordre qui ne regarde pas les attestations : La SS a monté ce dossier sans aucune preuve.

Extrait du jugement (l'accusateur de la SS n'a pu présenter que le premier cas sur les trois, malgré son assistance, la présidente du tribunal ne lui a jamais redonné la parole ; et cela a suffi pour me condamner...)

Le conseil régional conclu :

« ... que le Dr Gardénal n'a pas tenté avec la conviction et la fermeté qui s'imposait, de convaincre sa patiente de suivre sans tarder, les traitements adaptés à son état et conforme aux données acquises la science ; »

Sanctions :

Article 1er : il est prononcé à l'encontre du Dr Gardénal une interdiction temporaire du droit de donner des soins aux assurés sociaux pendant une période de six mois dont trois avec le bénéfice du sursis.

Les médecins homéopathes ont tous dans leur cabinet des patients cancéreux récalcitrants à l'allopathie. Les médecins de la SS ne veulent pas les prendre en charge. Faut-il les jeter à la rue et les laisser aux charlatans ? Faut-il les garder chez nous pour progressivement gagner leur confiance et les amener à réviser leurs choix ? Faut-il appeler la police pour les contraindre à suivre un traitement allopathique ?

Un collectif de soutien de patients et du corps médical pour le maintien et la défense du libre choix thérapeutique, est en train de se créer, afin de faire face.

Ce dossier fait apparaître que l'on a voulu me détruire physiquement et moralement comme tant d'autres, et discréditer l'Homéopathie.

D'ores et déjà il faut mettre en garde tous les confrères Médecins Homéopathes : s'ils ont des patients cancéreux et que si ces patients ne font pas d'allopathie ils seront systématiquement condamnés.

Il faut nous unir. Il y a aujourd'hui une véritable « chasse aux sorcières » contre un grand nombre d'homéopathes. Je me suis laissé dire que l'on voulait purement et simplement supprimer toute homéopathie et que seul un « collectif national des utilisateurs des prescripteurs » pourrait peut-être réussir à la sauver...

Amicalement je compte sur vous tous.

Docteur Martine Gardénal

  
Rubriques
 

Accueil

Services
-Creéz votre page sur Naturosanté
- Les pages des membres de Naturosanté
- Annuaire des praticiens de médecines alternatives
- Archives lettre d'information
- Annoncer un stage

Boutiques
-Audiocaments en téléchargement
- Naturosanté Boutique

Infos
- Troubles de santé
- Alimentation
- Bien-être - Beauté
- Hygiène
- Psychologie
- Recettes diététiques
- Jardinage biologique
- Livres
- Livres audio
- Disques
- DVD
- Jeux

Chroniques
- Homeophyto.com
- Daniel André
- arc-energie - Michel
  Larroche

- Michele Freud
- Sylvie Mioso
- L'Ayurvda, L'Art d'Etre
D. S. GUINOT

- Lymphoénergie

Evènements
- Stages
- Salons, concerts, conférences, ateliers

Dossiers
Sujets d'actualité

Magazines
Magazines au numro

Echanges
- Coups de gueule
- Témoignages

Recherche:


Catégories
Naturosanté

 
 
 
 

Inscription dans l'annuaire des praticiens de médecines alternatives      Proposer un site

  Annoncer un stage     Annoncer un évènement     Liens     Nous contacter      Notice légale     Qui sommes-nous ?

Boutique bio    Annuaire    Infos    Recettes diététiques    Alimentation biologique    Médecines douces    Dossiers    Chroniques

Copyright © 2000-2021 Naturosanté

Treks dans le désert
Chambres d'hôtes Le Petit Marray

 
https://www.mairie-saintnazaire.fr/refonte/dev/ext/ https://metro-num.com/infolettre/e-mailing3.html https://acadpharm.org/prix/aff_searches.php https://www.acavi.fr/anglais/postuter-offre.php https://www.aeronet-referencement.fr/devis-valids.php https://monsieur-le-chien.fr/blog/cron.php https://www.arbitrage-maritime.org/fr/2_baremess.php https://blog.emarketing.fr/config/ https://www.dakhla-hotel-sahara.com/img/nav.html https://ville-orange.fr/swf/avis/ https://cfa-eve.fr/media/Effectifs.html