Naturosanté: le portail de la santé au naturel  
Le Portail de la Santé au Naturel
 
Pour recevoir gratuitement les nouvelles de Naturosanté, donnez votre adresse e-mail:   
 
Stages
 
Votre propre annonce de stage?
Cliquez ici
 
Produits
  Pack Métaphorique
Cartes OH + livre Les fraises derrière la fenêtre.


Lotus Grand
Parfaitement adapté au corps, votre dos est maintenu droit sans effort.


Votre propre annonce de produit?
Cliquez ici


 
  

Jardinage biologique   La culture de l'artichaut 

Pour la version imprimable, cliquez ici

L'artichaut (Cynara scalymus L.) fait partie de la famille des Composées.

C'est une plante vivace à tige souterraine appelée rizhome.

La tige souterraine a trois productions qui intéressent sa culture :

  • Le capitule qui est le nom botanique du bouton floral. C'est lui qui est consommé avant qu'il s'ouvre pour fleurir et pour mûrir sa graine. Il pousse sur une hampe annuelle qui en porte plusieurs, sortant à la suite en production étagère.
  • L'oeilleton est l'oeil poussant qui se développe autour du pied-mère durant toute la végétation active.
  • La cabosse est l'oeil dormant qui se forme contre le pied-mère durant toute la production hivernale après la floraison et le repos de la végétation en été.

Les plus grands ennemis de l'artichaut sont le gel et l'humidité. Les zones favorables pour sa culture sont, pour cette raison, l'Ouest et le Midi.

Sol et fumure

Les terres franches et légères de sables et d'alluvions lui conviennent le mieux (plaines maritimes d'Hyères et de Saint Pol de Léon).

La plante préfère une exposition chaude surtout dans les climats non maritimes . Elle craint particulièrement l'humidité qui crée la pourriture, surtout à l'hivernage.

Apport de compost demi-mûr et mûr à raison de plus de 3 à 5 kg pour 1 m² + 50 g de lithothamme + 50 g de phosphate. L'apport d'azote organique se fera en avril-mai par un épandage de compost en couvert, chaque année, sinon l'installation d'un couvert vivant.

Plantation

L'artichaut se multiplie rarement par semis, mais plutôt par plantation d'oeilletons détachés d'un pied-mère (à l'aide d'un couteau ou d'une serpette).

Cette opération  consiste à détacher du pied-mère, le bourgeon qui a poussé. Pour cela, on déchausse le pied et on coupe avec la serpette en prenant soin de prélever un morceau du pied-mère, morceau qui, avec la fille (bourgeon à oeil poussant) porte quelques racines qui vont démarrer dès leur mise en terre.

Parer chaque oeilleton, le praliner dans une bouillie d'argile et du lithothamme  en partie égale, planter puis arroser. En terrain humide, planter sur planches surélevées. En terrain sain, planter à plat.

Chaque année, "oeilletonner" chaque pied en ne laissant que trois belles pousses par pied. Renouveler la plantation au bout de trois ans, en la changeant de place. Ne pas replanter au même endroit au moins pendant 3 ans.

Entretien

- prendre des précautions contre les pucerons, un des ravageurs les plus courants de l'artichaut. La fertilisation foliaire au lithothamme gêne les pucerons noirs. En cas d'attaque massive, poudrer au pyrêthre ou au roténone. En cas d'attaque des racines, les dégarnir et refermer et surveiller. Recommencer si besoin.

- L'oïdium ou blanc qui peut attaquer en cas de forte humidité pendant la végétation, surtout en période de conversion est à traiter à l'oxychlorure de cuivre, en pulvérisation sur les feuilles. Le dosage doit être indiqué sur la boîte du produit.

- pour faire grossir les têtes, enfoncer un petit coin de bois dans le pédoncule mais ce n'est pas vraiment nécessaire et c'est une méthode un peu "barbare".

- à l'entrée de l'hiver, apporter du compost mûr et butter légèrement (20 cm environ). Ne couvrir de feuilles ou de paille que si l'on peut enlever la couverture par beau temps.

Récolte

Le rendement moyen est de 3 à 4 grosses têtes au début, plus autant de repousses, puis 6 à 10 grosses têtes par pied.

Cueillir en coupant nettement la tige avant que les écailles ne s'écartent trop.

Les violets et verts de Provence se consomment crus en étant ramassés plus jeunes.

Les artichauts ont leur goût le meilleur en étant récoltés juste au moment de la consommation crue ou de la cuisson.

Variétés

  • Violet et vert de Provence (pour le midi), Camus de Bretagne, Gris de Moissac (sud Ouest), Gros vert de Laon (excellente qualité pour le Centre, le Nord et l'Est de la France).

Planter en avril. Récolter de mi-juin à fin septembre. Buttage en novembre. Débuttage en mars.

 Bibliographie :

Le Guide du jardinage biologique de Jean Paul Thorez

Cours de jardinage biologique "Vie et Action " par Agrobios

Pour la version imprimable, cliquez ici

  
Rubriques
 

Accueil

Services
-Creéz votre page sur Naturosanté
- Les pages des membres de Naturosanté
- Annuaire des praticiens de médecines alternatives
- Archives lettre d'information
- Annoncer un stage

Boutiques
-Audiocaments en téléchargement
- Naturosanté Boutique

Infos
- Troubles de santé
- Alimentation
- Bien-être - Beauté
- Hygiène
- Psychologie
- Recettes diététiques
- Jardinage biologique
- Livres
- Livres audio
- Disques
- DVD
- Jeux

Chroniques
- Homeophyto.com
- Daniel André
- arc-energie - Michel
  Larroche

- Michele Freud
- Sylvie Mioso
- L'Ayurvda, L'Art d'Etre
D. S. GUINOT

- Lymphoénergie

Evènements
- Stages
- Salons, concerts, conférences, ateliers

Dossiers
Sujets d'actualité

Magazines
Magazines au numéro

Echanges
- Coups de gueule
- Témoignages

Recherche:


Catégories
Naturosanté

 
 
 
 

Inscription dans l'annuaire des praticiens de médecines alternatives      Proposer un site

  Annoncer un stage     Annoncer un évènement     Liens     Nous contacter      Notice légale     Qui sommes-nous ?

Boutique bio    Annuaire    Infos    Recettes diététiques    Alimentation biologique    Médecines douces    Dossiers    Chroniques

Copyright © 2000-2012 Naturosanté