Naturosanté: le portail de la santé au naturel  
Le Portail de la Santé au Naturel
 
Pour recevoir gratuitement les nouvelles de Naturosanté, donnez votre adresse e-mail:   
 
Stages
 
Votre propre annonce de stage?
Cliquez ici
 
Produits
  Pack Métaphorique
Cartes OH + livre Les fraises derrière la fenêtre.


Lotus Grand
Parfaitement adapté au corps, votre dos est maintenu droit sans effort.


Votre propre annonce de produit?
Cliquez ici


 
  

Jardinage biologique   La consoude 

Pour la version imprimable, cliquez ici

Tout comme l'ortie, la consoude de Russie (Symphytum peregrinum) est une plante vivace très appréciée des jardiniers biologiques pour faire de l'engrais vert. Elle présente les mêmes caractéristiques et a les mêmes propriétés que l'ortie

Cette plante considérée habituellement comme ornementale, est également une véritable usine à engrais biologique. Plantée à demeure dans un endroit humide et ensoleillé (écoulement des eaux usées, par exemple), la consoude fabrique une "biomasse" considérable (elle atteint deux mètres de hauteur) et puise dans les profondeurs du sol de grandes quantités d'éléments minéraux. Sa composition est pratiquement la même que celle d'un bon compost, avec trois fois plus de potasse.

La plantation de la consoude peut avoir lieu à tout moment de l'année, sauf en décembre et janvier, à l'aide de plants en godets ou de tronçons de racine. Ecartement : 60 cm en tous sens. La récolte des feuilles est effectuée de mai à octobre. Couper les tiges feuillées à 10 cm du sol environ.

Faute de consoude de Russie (proposée par certains pépiniéristes), utiliser la consoude officinale (Symphytum officinale), commune dans les endroits humides.

Utilisation de la consoude au jardin.

  • Purin de consoude : procéder comme pour le purin d'ortie, en faisant macérer pendant un mois 1 kilo de consoude fraîche dans 10 litres d'eau ; ce véritable engrais complet liquide convient particulièrement aux légumes-fruits.
  • Utilisation directe des feuilles dur le sol : au pied des tomates, courges, potirons, arbustes fruitiers, etc. Recouvrir d'un peu de paille ou d'herbe sèche.
  • Utilisation directe dans le sol : laisser faner les feuilles et les tiges de consoude pendant 48 heures avant de les mettre dans le sillon de plantation des pommes de terre (1.5 à 2 kg/mètre linéaire) ou de les enfouir, à l'automne, en vue d'une culture de printemps. Non fanées, elles risqueraient de s'enraciner.

Extrait du Guide du jardinage biologique de Jean Paul Thorez.

Pour la version imprimable, cliquez ici

  
Rubriques
 

Accueil

Services
-Creéz votre page sur Naturosanté
- Les pages des membres de Naturosanté
- Annuaire des praticiens de médecines alternatives
- Archives lettre d'information
- Annoncer un stage

Boutiques
-Audiocaments en téléchargement
- Naturosanté Boutique

Infos
- Troubles de santé
- Alimentation
- Bien-être - Beauté
- Hygiène
- Psychologie
- Recettes diététiques
- Jardinage biologique
- Livres
- Livres audio
- Disques
- DVD
- Jeux

Chroniques
- Homeophyto.com
- Daniel André
- arc-energie - Michel
  Larroche

- Michele Freud
- Sylvie Mioso
- L'Ayurvda, L'Art d'Etre
D. S. GUINOT

- Lymphoénergie

Evènements
- Stages
- Salons, concerts, conférences, ateliers

Dossiers
Sujets d'actualité

Magazines
Magazines au numéro

Echanges
- Coups de gueule
- Témoignages

Recherche:


Catégories
Naturosanté

 
 
 
 

Inscription dans l'annuaire des praticiens de médecines alternatives      Proposer un site

  Annoncer un stage     Annoncer un évènement     Liens     Nous contacter      Notice légale     Qui sommes-nous ?

Boutique bio    Annuaire    Infos    Recettes diététiques    Alimentation biologique    Médecines douces    Dossiers    Chroniques

Copyright © 2000-2012 Naturosanté