Naturosanté: le portail de la santé au naturel  
Le Portail de la Santé au Naturel
 
Pour recevoir gratuitement les nouvelles de Naturosanté, donnez votre adresse e-mail:   
 
Stages
 
Votre propre annonce de stage?
Cliquez ici
 
Produits
  Pack Métaphorique
Cartes OH + livre Les fraises derrière la fenêtre.


Lotus Grand
Parfaitement adapté au corps, votre dos est maintenu droit sans effort.


Votre propre annonce de produit?
Cliquez ici


 
  

La chronique d'Homeophyto.com   Hypericum perforatum, le Millepertuis 

Tous les mois, retrouvez un article écrit par notre partenaire homeophyto.com, le mensuel de l'homéopathie, de la phytothérapie et des médecines douces en ligne.

Hypericum perforatum

Millepertuis, Herbe aux mille trous, Herbe percée, Barbe de Saint Jean, Chasse Diable.

Connue en France sous le nom de Millepertuis, du fait de ses feuilles qui, par transparence apparaissent comme percées de minuscules petits trous, elle passait au moyen âge pour une plante magique capable de chasser les mauvais esprits, à tel point qu'elle était aussi appelée Chasse Diable. Son odeur, proche de celle de l'encens, devait y être pour quelque chose.
Hypericum entra alors dans la composition de préparations traditionnelles aux pouvoirs mystérieux : la Thériaque, le baume du Commandeur, l'huile de scorpion composée… On le préconisait pour traiter les troubles nerveux. Abandonné au XIX ème siècle, le Millepertuis est actuellement réhabilité grâce à la recherche qui a démontré son efficacité dans divers domaines.

Habitat et description botanique

C'est une plante très commune, originaire d'Europe, qui se plait dans les sols crayeux et ensoleillés. Elle pousse en larges touffes, formant des taches jaunes dans le paysage. La culture se fait par semis au printemps, ou par division du rhizome en automne.
Il s'agit une plante herbacée de 20 à 80 centimètres de haut, à tige raide très ramifiée. Ses feuilles présentent à leur surface de nombreuses vésicules transparentes emplies d'huile essentielle. Les fleurs, jaunes, ont 5 pétales. Le fruit est une capsule ovoïde.

Indications

Principaux effets :

  • Antidépresseur : en Allemagne, par exemple, le millepertuis est « l’antidépresseur » le plus consommé. Son mode d’action dans ce domaine est remarquable ; alors que les antidépresseurs chimiques n’agissent que sur une voie biochimique, il agit non seulement sur la régulation de la sérotonine, comme la plupart de ses concurrents chimiques, mais également sur d’autres neurotransmetteurs : la noradrénaline, la dopamine et l’acide gamma-aminobutirique. L'effet se manifeste après 10 à 15 jours. Attention : le millepertuis peut provoquer une photosensibilisation dans certains cas. Cela n’a pas été constaté aux doses habituelles, néanmoins, il est recommandé de ne pas s'exposer au soleil pendant le traitement. En cas de dépression avérée, l’automédication n’est pas recommandée, le soutien d’un médecin reste indispensable.
  • Les troubles digestifs : cette plante est un tonique hépatique et biliaire efficace. On le recommande en infusion : 100 ml par jour pour stimuler la digestion.
  • Propriétés antiseptiques et cicatrisantes : l'huile rouge est obtenue en laissant macérer les sommités fleuries pendant 6 semaines. Par voie externe, elle aide à la cicatrisation des plaies et brûlures superficielles, et soulage les crampes et névralgies, par voie interne elle calme les douleurs d'estomac.
  • Le millepertuis a également fait l’objet d’études dans les syndromes prémenstruels et troubles liés à la ménopause.

Attention, le millepertuis interagit avec certains médicaments, par exemple la Digoxine (maladies cardiaques), la théophylline (asthme).

Compte tenu des propriétés exceptionnelles de cette plante, nous ne pouvons conseiller de posologie, les médecins doivent apprendre à l’utiliser et la prescrire à leurs patients. C’est un excellent antidépresseur qui fait l’objet de nombreuses controverses. Peu onéreux, en vente libre, très efficace, la concurrence est rude pour les antidépresseurs chimiques.

Pour obtenir de l'huile rouge : recette traditionnelle

Lorsque l'on presse entre les doigts les vésicules situées sur les bords des pétales, on voit apparaître un liquide violet qui constitue un excellent remède contre les brûlures. Pour préparer ce que l'on appelle " l'huile rouge " il suffit de remplir un bocal en verre de sommités fleuries et d'ajouter de l'huile d'olive pour que toutes les parties végétales soient couvertes. Ce bocal est ensuite exposé au soleil pendant quelques semaines, l'huile devient rougeâtre et doit alors être filtrée. L'association de l'huile, de l'olivier et du millepertuis n'est pas banale puisque tous trois sont symboles du Feu. Le Feu guérit le feu des brûlures. Cette huile rouge pourra être conservée presque indéfiniment, mais il est conseillé de la régénérer périodiquement en l'exposant au soleil. Pour confectionner l'huile rouge, il est recommandé de cueillir les sommités fleuries le 24 juin à midi.

Pour consulter le numéro de septembre 2003 d'homeophyto.com, cliquez ici

Les autres articles d'homeophyto.com pour septembre 2003

La rentrée: les dépressions

  • Homéopathie et psychiatrie
  • NUX VOMICA, le blocage
  • STAPHYSAGRIA, le refoulement
  • ARSENICUM ALBUM, le désespoir
  • SEPIA, la fatigue
  • NATRUM MURIATICUM, le repli
  • PHOSPHORUS, l'extinction
  • AURUM METAL, la mélancolie
  • Fleurs de Bach et dépressions

Autres sujets:

  • Dr MARCEL
  • Homéopathie et phobies scolaires
  • Le FENG SHUI
  • Nous avons lu pour vous

  
Rubriques
 

Accueil

Services
-Creéz votre page sur Naturosanté
- Les pages des membres de Naturosanté
- Annuaire des praticiens de médecines alternatives
- Archives lettre d'information
- Annoncer un stage

Boutiques
-Audiocaments en téléchargement
- Naturosanté Boutique

Infos
- Troubles de santé
- Alimentation
- Bien-être - Beauté
- Hygiène
- Psychologie
- Recettes diététiques
- Jardinage biologique
- Livres
- Livres audio
- Disques
- DVD
- Jeux

Chroniques
- Homeophyto.com
- Daniel André
- arc-energie - Michel
  Larroche

- Michele Freud
- Sylvie Mioso
- L'Ayurvda, L'Art d'Etre
D. S. GUINOT

- Lymphoénergie

Evènements
- Stages
- Salons, concerts, conférences, ateliers

Dossiers
Sujets d'actualité

Magazines
Magazines au numéro

Echanges
- Coups de gueule
- Témoignages

Recherche:


Catégories
Naturosanté

 
 
 
 

Inscription dans l'annuaire des praticiens de médecines alternatives      Proposer un site

  Annoncer un stage     Annoncer un évènement     Liens     Nous contacter      Notice légale     Qui sommes-nous ?

Boutique bio    Annuaire    Infos    Recettes diététiques    Alimentation biologique    Médecines douces    Dossiers    Chroniques

Copyright © 2000-2012 Naturosanté