Naturosanté: le portail de la santé au naturel  
Le Portail de la Santé au Naturel
 
Pour recevoir gratuitement les nouvelles de Naturosanté, donnez votre adresse e-mail:   
 
Stages
 
Votre propre annonce de stage?
Cliquez ici
 
Produits
  Pack Métaphorique
Cartes OH + livre Les fraises derrière la fenêtre.


Lotus Grand
Parfaitement adapté au corps, votre dos est maintenu droit sans effort.


Votre propre annonce de produit?
Cliquez ici


 
  

La chronique d'Homeophyto.com   L'ortie au jardin 

Tous les mois, retrouvez un article écrit par notre partenaire homeophyto.com, le mensuel de l'homéopathie, de la phytothérapie et des médecines douces en ligne.

L'ortie au jardin

Elle est, à tort, considérée comme mauvaise herbe par beaucoup de jardiniers. C'est une plante vivace qui se développe par ses rhizomes. Si elle se plaît en un lieu, ses graines donneront naissance à un nouveau tapis d'orties. L'ortie favorise le développement des plantes qui l'environnent. Conservez-en un peu dans un coin de votre jardin
Riche en azote, elle apporte des sels minéraux et oligo-éléments essentiels pour la croissance et l'équilibre des végétaux (fer, zinc, cuivre, manganèse, soufre, silice…).

Attention, pour toutes ces "recettes", évitez les orties montées en graines.

L'ortie fraîche : comme fertilisant et en prévention du mildiou, à mettre dans le trou de plantation des tomates, par exemple, une bonne poignée.
Au compost, l'ortie l'enrichit et active sa décomposition.
En paillage à l'automne, elle va nourrir le sol durant l'hiver.
L'ortie est revenue sur le devant de la scène depuis quelques temps, amenant du même coup son lot de sottises et d'âneries.

Le purin d'orties :

Il se prépare dans un seau en bois ou en plastique.
Un kilo d'orties coupées pour 10 litres d'eau de pluie.
Ramassez la avec sa racine ; c'est dans sa partie souterraine que la plante va puiser dans le sol les sels minéraux et oligo-éléments.
Laissez fermenter à l'ombre durant 8 à 10 jours.
Filtrez.

L'odeur est, ma foi, celle du purin, à tel point que les mouches sont bluffées, mais elle se volatilise rapidement.
La composition du purin d'orties varie avec les saisons : il est plus riche en azote au printemps, il contient plus de potasse et d'oligo-éléments en été en fin de cycle de la plante. Le purin d'ortie s'emploie dilué : 1 part de produit pour 9 parts d'eau de pluie.
Il est fertilisant : il est riche en azote facilement assimilable par les végétaux. C'est un activateur de croissance qui favorise et l'enracinement et l'épanouissement du feuillage.
De par ses oligo-éléments et sels minéraux, c'est un produit de traitement de fond. Pour les plantes qui présentent un intérêt pour leur feuillage, on peut l'utiliser tous les 15 jours ou trois semaines environ. On l'emploie en arrosages au sol ou au pied de la plante et en pulvérisations sur les feuilles, dans les mêmes quantités qu'un arrosage habituel.
Le purin d'orties peut s'employer sur toutes les plantes : des plantes d'intérieur au jardin d'agrément, du potager au verger…

En renforçant la plante, il la rend plus résistante face aux maladies et parasites. En retrouvant un équilibre, celle-ci est moins sujette aux attaques.
D'une façon générale, sur les plantes à fleurs, évitez tout traitement avec le purin d'orties au moment de la pleine floraison (l'excès d'azote développe le feuillage au détriment des fleurs).
Pour les fruitiers et légumes "fruits" (tomate, courgettes,…), employez le purin d'orties jusqu'à la floraison. Vous pourrez avoir recours au purin d'orties après la récolte afin de fortifier la plante
D'une façon générale, vous pourrez user du purin d'orties dès la plantation ou la levée des semis.

Pour consulter le numéro de mai 2002 d'homeophyto.com, cliquez ici

Les autres articles d' homeophyto.com pour le mois de mai 2002

Dossier du mois: NUX VOMICA

  • Pourquoi ce remède ?
  • ... au cours de la vie
  • ... dans quel cas ?
  • Hyperexcitabilité et irritabilité
  • ... chez l'animal

Observation des ongles en homéopathie

L'ortie en phytothérapie

La fibromyalgie

Hippocratus

La microkinésithérapie

Recette: comment apprendre à aimer les épinards?

  
Rubriques
 

Accueil

Services
-Creéz votre page sur Naturosanté
- Les pages des membres de Naturosanté
- Annuaire des praticiens de médecines alternatives
- Archives lettre d'information
- Annoncer un stage

Boutiques
-Audiocaments en téléchargement
- Naturosanté Boutique

Infos
- Troubles de santé
- Alimentation
- Bien-être - Beauté
- Hygiène
- Psychologie
- Recettes diététiques
- Jardinage biologique
- Livres
- Livres audio
- Disques
- DVD
- Jeux

Chroniques
- Homeophyto.com
- Daniel André
- arc-energie - Michel
  Larroche

- Michele Freud
- Sylvie Mioso
- L'Ayurvda, L'Art d'Etre
D. S. GUINOT

- Lymphoénergie

Evènements
- Stages
- Salons, concerts, conférences, ateliers

Dossiers
Sujets d'actualité

Magazines
Magazines au numéro

Echanges
- Coups de gueule
- Témoignages

Recherche:


Catégories
Naturosanté

 
 
 
 

Inscription dans l'annuaire des praticiens de médecines alternatives      Proposer un site

  Annoncer un stage     Annoncer un évènement     Liens     Nous contacter      Notice légale     Qui sommes-nous ?

Boutique bio    Annuaire    Infos    Recettes diététiques    Alimentation biologique    Médecines douces    Dossiers    Chroniques

Copyright © 2000-2012 Naturosanté