Naturosanté: le portail de la santé au naturel  
Le Portail de la Santé au Naturel
 
Pour recevoir gratuitement les nouvelles de Naturosanté, donnez votre adresse e-mail:   
 
Stages
 
Votre propre annonce de stage?
Cliquez ici
 
Produits
  Huile de son de riz Liporyz
Action jeunesse, contrôle du sucre, cholestérol sanguin, muscles, minceur....


Votre propre annonce de produit?
Cliquez ici


 
  

Coups de gueule  Manifeste pour la survie 

L'Association Kokopelli a été créée en mai 1999 alors que les menaces vis à vis de Terre de Semences commençaient  à s'intensifier de la part de certaines interprofessions et des services de l'Etat.

Kokopelli, le joueur de flûte bossu, est un symbole de Fertilité connu depuis des millénaires dans les trois Amériques. La bosse de Kokopelli n'est pas une vraie bosse, c'est un sac de semences et tout en semant les graines cachées au creux de sa bosse, il chante et il joue de la flûte.  Il insuffle, ainsi, dans les semences le souffle de la Vie. Face  aux forces de destruction qui se déchaînent en ce moment sur la  planète, le symbole de Kokopelli représente pour nous l'espoir d'une Terre à nouveau fertile et de semences porteuses de  Vie.

Nous souhaitons vous faire partager,  aujourd'hui, nos joies quant à ce que nous avons pu réaliser,  grâce au soutien de nombreux adhérents et de nombreuses associations, mais aussi notre inquiétude de ne pas pouvoir continuer longtemps à assumer la gestion d'une telle collection  variétale sans soutiens financiers conséquents et durables. Cela fait 10 ans maintenant que nous  luttons pour préserver les ressources génétiques dans le domaine alimentaire. La promulgation du décret de décembre 1997 (créant un catalogue national pour l'inscription des variétés potagères "amateurs" selon des conditions scandaleuses) et la menace subséquente du service de la Répression des Fraudes nous ont obligés à fermer Terre de Semences dont les semences (issues de  l'agriculture biologique et biodynamique) étaient distribuées dans  toute l'Europe (Cf. le communiqué de presse de Terre de Semences).

Pour mémoire, le décret de décembre 1997 n'est qu'une annexe d'un  décret de 1993 qui modifie le CTPS (Comité Technique Permanent de la Sélection) en permettant l'entrée des multinationales dans le dit comité. Ces dernières deviennent donc à la fois juge et  partie. Le tour est joué et la boucle est bouclée. Ceux qui contrôlent la semence contrôlent la chaîne alimentaire et, par la  même, l'humanité dans son entièreté. Les multinationales ont fait  un grand ménage dans le secteur semencier: elles l'ont totalement  racheté. Elles ont éradiqué systématiquement, des catalogues  nationaux, les anciennes variétés fixées (reproductibles conformément au type) pour les remplacer par des hybrides F1, stériles ou dégénérescents, se créant ainsi un marché captif royal: les maraîchers, les agriculteurs et les jardiniers doivent racheter leurs semences tous les ans. D'un point de vue social, c'est une  perte totale d'autonomie pour les "gens de terre".
D'un point de  vue écologique, c'est une catastrophe irréversible: un nombre considérable de variétés potagères traditionnelles ont disparu en l'espace d'un  siècle. Terre de Semences a fermé ses portes  gentiment et sans faire trop de remous. Ce n'est qu'une vaguelette de plus dans une marée déferlante de scandales alimentaires, de pollutions en tout genre, de perturbations climatiques, de destruction insensée du cheptel, de migrations massives de populations Africaines succombant à la sécheresse et à la famine,  etc...

De nombreuses associations, fondations et ONGs investissent beaucoup d'énergie et d'argent à lutter, à juste  titre, contre la pollution, la mondialisation et les organismes génétiquement modifiés. Cependant, cela fait des années que nous tentons de faire prendre conscience aux  différentes organisations militantes qu'il ne sert à rien de lutter contre les transgéniques si, en même temps, on ne favorise pas le renouveau des anciennes variétés et la protection de la  biodiversité alimentaire, ou du moins de ce qu'il en reste après trente années de vandalisme ! Au jour d'aujourd'hui, retirez du marché planétaire les semences hybrides F1 et les semences transgéniques, et vous aurez quasiment un désert ! L'Association Kokopelli est une "banque vivante de semences" unique en Europe. La collection de variétés qu'elle offre aux  jardiniers est unique au monde: près de 2000 variétés de plantes potagères, céréalières, aromatiques dont 550 variétés de tomates, 400 variétés de piments, 150 variétés de courges, 130 variétés de laitues, etc...
L'Association Kokopelli continue de porter le flambeau, mais pour combien de temps encore ? Nous sommes dans une  situation extrêmement fragile car le fonctionnement de l'association ne repose pas sur des bases financières solides. Les perturbations climatiques récentes ont contribué à accroître énormément  la fragilisation de notre organisation: quand il ne fait que  pleuvoir, les jardiniers ne sont pas dans le jardin et ils n'ont  pas le coeur à acheter des semences ! Nous ne pouvons plus être présent au sein de la distribution "conventionnelle" dans la  mesure où nous refusons purement et simplement l'inscription au catalogue officiel.
Nous refusons de payer 1450 FF par variété, nous refusons de prouver que nos variétés ont plus de 20 ans d'âge, nous refusons de prouver qu'elles sont stables et  homogènes et nous refusons de les avoir en champs d'expérimentation, tous les ans, à disposition des services du Ministère de l'Agriculture. Notre travail reste donc totalement illégal mais nous osons espérer que les services de  l'Etat n'attaqueront pas une association qui fait un travail d'utilité publique pour la protection de la biodiversité alimentaire !

On ne nous octroie aucun moyen financier alors que des budgets considérables (par exemple le programme Génoplante) sont alloués aux multinationales au  titre de la recherche sur le transgénique. La Commission Européenne vient de quintupler les budgets attribués à la protection des ressources génétiques. Comme à l'accoutumée, sur  le terrain, nous n'en verrons pas l'ombre d'un euro ! Nous ne demandons pas la charité, nous demandons d'être soutenus financièrement dans notre tâche de préservation d'un patrimoine de l'humanité pour le futur de nos enfants. Nous avons parfois le sentiment amer que la lutte contre toutes les dérives de la société occidentale est devenue un fonds de commerce de plus qui génère des flux financiers, qui passionne les foules, qui permet de vendre de la presse et qui crée de l'emploi. Il semblerait que l'on se soucie beaucoup moins des associations qui oeuvrent, de façon constructive, à mettre en place des alternatives pour le futur et à impulser des "espaces de  résistance fertile" qui permettront de réinvestir, plus tard, le territoire.

L'Association Kokopelli, telle la fourmi besogneuse, travaille en lien avec une réalité non virtuelle, la terre. La biodiversité, pour être sauvée, doit être cultivée. Nous n'avons pas beaucoup le temps, telle la cigale ludique, d'enchanter les medias, les foules, les cercles politiques et  les institutions sérieuses avec des beaux discours, des reportages  percutants, des photos saisissantes et des témoignages  poignants.

Nous venons de publier "Les Semences de Kokopelli", ouvrage de 420 pages en grand format (avec 72 pages couleur) qui est un manuel de production de semences pour le jardin familial ainsi que la présentation de la collection de  variétés, de l'association Kokopelli, disponibles aux jardiniers et ONGs. Nous souhaitons dynamiser, par la publication de cet ouvrage, des processus d'autonomie, au sein du jardin familial, quant à la production de légumes et quant à la conservation des semences  traditionnelles.

L'association Kokopelli a de plus  impulsé, durant l'automne passé, le réseau Annadana, un réseau de production et d'échanges de semences pour l'Asie du sud. Le réseau Annadana est basé présentement en Inde du sud (e-mail :  annadana@auroville.org.in). Nous  avons déjà mis en place des jardins de production de semences dans  le Tamil Nadu. En quelques mois, nous avons envoyé 40 000 sachets de semences (gratuits) à de nombreuses ONGs oeuvrant au sein de l'agriculture durable (en Inde et à Sri Lanka) ainsi qu'à tous les villages de réfugiés Tibétains en Inde. L'Association Kokopelli a acheminé, l'an passé, vers l'Inde, une collection de semences permettant de préparer des centaines de milliers de sachets afin d'impulser le réseau Annadana avec des fondements solides. L'association Kokopelli est également présente en Afrique afin d'oeuvrer, en partenariat avec Pierre Rabhi et son  association Terre et Humanisme, à l'établissement de réseaux de production de semences, en particulier au Niger et au Burkina  Faso, et bientôt sur d'autres pays Africains.

Nul besoin de dire que nos actions dans le Tiers-Monde ne sont absolument pas subventionnées. La FAO, l'OCDE, et tutti quanti, organisent  des pléthores de congrès, à grands renforts de millions de dollars, pour discourir de la "faim dans le monde", de la "lutte contre la malnutrition", de "développement durable", etc...
Il leur arrive même parfois de conclure, génialement, que la  seule solution à la malnutrition dans les zones rurales des pays pauvres est de promouvoir le jardin familial ! Il doit être réconfortant pour les pays pauvres de voir que les pays riches mettent à leur disposition une palette d'experts brillants qui vont les développer avec brio et durablement ! L'Association Kokopelli a envoyé des dizaines de beaux dossiers  (en couleur) à des institutions Nationales, Européennes et Internationales afin de présenter la création du réseau Annadana  en Inde. On ne nous a pas répondu. Peut-être ont-ils pensé que l'on prônait le "sous-développement durable" ? Peut-être ne se sont-ils pas aperçus que l'accès à la semence est le fondement essentiel du jardin familial ? Peut-être ont-ils pensé que le riz transgénique (à la vitamine A) de Monsanto, magnifiquement sublimé par un gène de jonquille, ouvrait la voie (à raison de 9 kgs de riz  cuit par jour et par personne) vers des espaces infinis de transmutation de la faim ? Il y a une dizaine d'années, la Fondation de France nous avait offert son soutien pour impulser cette dynamique de préservation du patrimoine génétique. L'an passé, la Fondation Goldsmith nous octroya une petite subvention.

L'Association Kokopelli, fut également l'an passé, lauréate de la Fondation Denis Guichard  (sous l'égide de la Fondation de France) qui récompense chaque année les personnes oeuvrant pour l'écologie. Tout cela est magnifique mais strictement insuffisant . C'est un appel au secours que nous lançons maintenant aux différentes ONGs, associations  et fondations susceptibles d'entendre notre message. C'est un S.O.S. (Save Our Seeds) que nous adressons à tous ceux qui luttent pour un futur fécond et pour dynamiser des espaces de résistance  fertile ! L'Association Kokopelli a besoin d'être soutenue afin de pouvoir continuer à enchanter les jardins familiaux par de belles semences de Vie, en Europe, en Afrique et  en Asie du sud.

Dominique Guillet.
Association Kokopelli "Pour la  Libération de la Semence et de l’Humus"
Quartier St  Martin 07200 Aubenas
Tél : 04 75 93 37 75
E-Mail : kokopelli.assoc@wanadoo.fr

P.S. Quelques infos pratiques sur la vie de l'Association  Kokopelli.
L'Adhésion de soutien est de 100 FF et l'Adhésion bienfaiteur est de 1000 FF.
Le coût de l'ouvrage " Semences de Kokopelli " est de 180 FF + 30 FF de port.
Le N° de compte de l'association est 00000086800 sur Banque Marze à Aubenas.


 
  
Rubriques
 

Accueil

Services
-Creéz votre page sur Naturosanté
- Les pages des membres de Naturosanté
- Annuaire des praticiens de médecines alternatives
- Archives lettre d'information
- Annoncer un stage

Boutiques
-Audiocaments en téléchargement
- Naturosanté Boutique

Infos
- Troubles de santé
- Alimentation
- Bien-être - Beauté
- Hygiène
- Psychologie
- Recettes diététiques
- Jardinage biologique
- Livres
- Livres audio
- Disques
- DVD
- Jeux

Chroniques
- Homeophyto.com
- Daniel André
- arc-energie - Michel
  Larroche

- Michele Freud
- Sylvie Mioso
- L'Ayurvda, L'Art d'Etre
D. S. GUINOT

- Lymphoénergie

Evènements
- Stages
- Salons, concerts, conférences, ateliers

Dossiers
Sujets d'actualité

Magazines
Magazines au numro

Echanges
- Coups de gueule
- Témoignages

Recherche:


Catégories
Naturosanté

 
 
 
 

Inscription dans l'annuaire des praticiens de médecines alternatives      Proposer un site

  Annoncer un stage     Annoncer un évènement     Liens     Nous contacter      Notice légale     Qui sommes-nous ?

Boutique bio    Annuaire    Infos    Recettes diététiques    Alimentation biologique    Médecines douces    Dossiers    Chroniques

Copyright © 2000-2017 Naturosanté

Treks dans le désert
Chambres d'hôtes Le Petit Marray

 
http://www.mairie-saintnazaire.fr/refonte/dev/ext/ http://metro-num.com/infolettre/e-mailing3.html http://acadpharm.org/prix/aff_searches.php http://www.acavi.fr/anglais/postuter-offre.php http://www.aeronet-referencement.fr/devis-valids.php http://monsieur-le-chien.fr/blog/cron.php http://www.arbitrage-maritime.org/fr/2_baremess.php http://blog.emarketing.fr/config/ http://www.dakhla-hotel-sahara.com/img/nav.html http://ville-orange.fr/swf/avis/ http://cfa-eve.fr/media/Effectifs.html