Naturosanté: le portail de la santé au naturel  
Le Portail de la Santé au Naturel
 
Pour recevoir gratuitement les nouvelles de Naturosanté, donnez votre adresse e-mail:   
 
Stages
 
Votre propre annonce de stage?
Cliquez ici
 
Produits
  Pack Métaphorique
Cartes OH + livre Les fraises derrière la fenêtre.


Lotus Grand
Parfaitement adapté au corps, votre dos est maintenu droit sans effort.


Votre propre annonce de produit?
Cliquez ici


 
  

Infos   Pathologie du vieillissement (os, articulations) 

Pour la version imprimable, cliquez ici

Le vieillissement (ou sénescence) osseux et articulaire englobe l'ensemble des modifications de forme, de physiologie, d'histologie et biochimie présentées par chaque individu adulte au cours de son existence.

Cette "évolution progressive", (ou involution) est un processus souterrain insidieux, qui débute parfois très précocement, mais généralement à la fin de l'adolescence, vers l'âge de 20 ans.

Elle est en rapport avec le métabolisme général et renforcée par les activités et efforts mécaniques auxquels sont soumises les structures, notamment les surfaces articulaires.

Plus la structure de l'os a été forte dès l'enfance, mieux elle résiste à l'âge mûr.

Chaque personne connaît une vitesse et un taux de vieillissement propres et inégalement répartis selon les tissus. Le liquide synovial lui-même et la membrane synoviale peuvent connaître une sénescence plus ou moins rapide. Il en résulte des limitations locomotrices et plus ou moins précoces, localisées qui peuvent être stationnaires ou sont susceptibles de régresser lorsque certains facteurs de santé sont mis en oeuvre. Il serait erroné de prétendre que le vieillissement osseux et articulaire rapide est une fatalité et qu'il ne puisse être réduit ou même se réparer naturellement.

Défenses immunitaires et vieillissement osseux

Une articulation doit-elle "obligatoirement" s'altérer ? Les os doivent-ils "obligatoirement" se déminéraliser, se déformer ? L'ostéoporose est-elle inéluctable ? La personne âgée doit-elle "obligatoirement" subir une fracture du col du fémur ?

Dans quelles conditions les structures osseuses peuvent-elles garder leur intégrité ou, tout au moins, ne subir que des altérations légères ? Les défenses immunitaires de l'individu interviennent ici en tout premier lieu.

Déminéralisation et ostéoporose

Dans les pays économiquement avancés, l'alimentation depuis la naissance prépare le lit de l'ostéoporose et de maints autres troubles. Le déficit immunitaire est causé par :

  • l'alimentation carencée non seulement en calcium mais encore en phosphore, silice, etc. : nourritures blanchies, plus ou moins dévitalisées, empoisonnées par les conservateurs et additifs de toute sorte, boissons acidifiantes, etc. ;
  • l'insuffisance ou l'excès de mouvement et d'ensoleillement ;
  • l'insuffisance de sommeil et de repos ;
  • les multiples sources de pollution de la biosphère ;
  • les agressions génératrices de stress, la peur, l'instabilité sociale, etc. ;
  • les toxiques, autorisés ou non : tabac, alcool, drogues, effets directs ou indirects de nombreux médicaments etc.

Les conséquences en sont multiples et redoutables, à bref ou long terme : caries dentaires, ostéomalacie (os "tendres"), rachitisme et toute une série de troubles dérivant du catarrhe (inflammation de la muqueuse avec émission de mucus) et indiquant la sous-minéralisation.

Il s'agit là de manifestations dégénératives, avec douleurs, gonflements, transpiration excessive (nocturne, notamment).

Entrent aussi dans la catégorie de rhumatismes dits dégénaratifs, des états caractérisant des affections aiguës ou chroniques invalidantes et des altérations de structures articulaires et périarticulaires. Ces pathologies peuvent être dépourvues de signes cliniques et biologiques inflammatoires, tels que les arthroses, les détériorations structurales de disques intervertébraux, les altérations de tendons, capsules, insertions aponévrotiques, gaines synoviales et bourses séreuses ; une ou plusieurs articulations peuvent être impliquées dans ce processus.

Les micro-cristaux peuvent se former dans une ou plusieurs cavités synoviales, par exemple dans les chondrocalcinoses et la goutte (ou hyperuricémie).

Ainsi apparaissent des inflammations aiguës ou chroniques souvent douloureuses.

Des formes microbiennes et virales à germes (BK, virus ...) sont aussi à l'origine de  manifestations aiguës ou chroniques, mono ou polyarticulaires.

Arthropathies d'origines diverses

Une grande variété d'arthropathies a été l'objet de classification variées, selon les origines : endocrinienne, hématopoïétique, vasculaire, neurologique, mucosique, parasitaire, traumatique ...

Unité de causes profondes

Les "causes" lointaines et immédiates sont souvent semblables, avec des variations dues aux conditions personnelles d'existence, compte tenu des "tendances morbides" ou idiosyncrasies et, bien entendu, de certains facteurs dits héréditaires.

Il en résulte une certaine unité des approches et des soins, en évitant autant que possible les solutions palliatives qui visent à refouler des symptômes.

Une étude multifactorielle est entreprise dans chaque cas par le praticien, qui s'intéressera aux aspects multiples de la personnalité et des habitudes du patient : le biotope (milieu de vie), qui intervient dans de nombreux problèmes de structure, les traumatismes physiques, les stress, l'alimentation etc.

Dangers des médications et mesures symptomatiques

Les antalgiques et les anti-inflammatoires (corticoïdes et AINS) sont appréciés par maints praticiens et patients car ils soulagent rapidement les douleurs, apportant confort mais fausse sécurité.

Leurs effets secondaires peuvent être redoutables : altération des défenses immunitaires, corrosion osseuse, dégradation des cartilages (par exemple, formation de kystes dans le cartilage articulaire), "mise à mort" des articulations, qui se soudent, s'immobilisent et doivent être parfois (ou souvent) remplacées par des prothèses.

Le patient voit ses performances physiques s'effondrer, jusqu'à la paralysie, avec déformations osseuses plus ou moins graves.

Extrait de la revue "vie et action" n°234 avec l'accord d'André Passebecq.

(dans un prochain article : "comment les os et articulations peuvent se régénérer"

Pour la version imprimable, cliquez ici

  
Rubriques
 

Accueil

Services
-Creéz votre page sur Naturosanté
- Les pages des membres de Naturosanté
- Annuaire des praticiens de médecines alternatives
- Archives lettre d'information
- Annoncer un stage

Boutiques
-Audiocaments en téléchargement
- Naturosanté Boutique

Infos
- Troubles de santé
- Alimentation
- Bien-être - Beauté
- Hygiène
- Psychologie
- Recettes diététiques
- Jardinage biologique
- Livres
- Livres audio
- Disques
- DVD
- Jeux

Chroniques
- Homeophyto.com
- Daniel André
- arc-energie - Michel
  Larroche

- Michele Freud
- Sylvie Mioso
- L'Ayurvda, L'Art d'Etre
D. S. GUINOT

- Lymphoénergie

Evènements
- Stages
- Salons, concerts, conférences, ateliers

Dossiers
Sujets d'actualité

Magazines
Magazines au numéro

Echanges
- Coups de gueule
- Témoignages

Recherche:


Catégories
Naturosanté

 
 
 
 

Inscription dans l'annuaire des praticiens de médecines alternatives      Proposer un site

  Annoncer un stage     Annoncer un évènement     Liens     Nous contacter      Notice légale     Qui sommes-nous ?

Boutique bio    Annuaire    Infos    Recettes diététiques    Alimentation biologique    Médecines douces    Dossiers    Chroniques

Copyright © 2000-2012 Naturosanté