Naturosanté: le portail de la santé au naturel  
Le Portail de la Santé au Naturel
 
Pour recevoir gratuitement les nouvelles de Naturosanté, donnez votre adresse e-mail:   
 
Stages
 
Votre propre annonce de stage?
Cliquez ici
 
Produits
  Nutri'ô
Minéraux et Oligo-éléments d´origine fossile végétal.


Lotus Grand
Parfaitement adapté au corps, votre dos est maintenu droit sans effort.


Votre propre annonce de produit?
Cliquez ici


 
  

Infos   L'ail 

Pour la version imprimable, cliquez ici

L'ail cette minuscule petite plante de la famille des oignons, a été connue et appréciée dans les tous premiers temps en Asie et en Egypte.

Quand la plus ancienne et la plus grande des pyramides, celle de Memphis, fut construite, il y a sept mille ans ou plus, une centaine de milliers d'esclaves y ont travaillé pendant vingt ans. Chaque jour, ils se nourrissaient largement d'ail, ce qui leur conférait une bonne puissance de travail.
Dans l'ancienne Egypte, l'ail était considéré comme une plante sainte sur laquelle on prêtait serment. En Asie, une très ancienne tablette de terre glaise a été trouvée portant cette inscription: "Faites jeûner une vache pendant trois jours ; ensuite donnez-lui une partie d'ail pour deux d'herbes ; son lait peut être employé comme antihelmintique" (vermifuge).
Nous savons maintenant que les anciens Vikings nordiques avaient de grandes fermes où ils cultivaient des oignons ordinaires et de l'ail, qu'ils emportaient dans leurs longs voyages.

L'Elder Edda, notre vieille mythologie nordique, disait que l'ail exorcise les "mauvais esprits". Que sont les mauvais esprits ? Je me demande si ce ne sont pas les dispositions négatives d'un cerveau affaibli et intoxiqué: la haine, la colère, l'envie, l'avidité, l'agressivité, la jalousie et le reste... Les auteurs grecs et romains de l'antiquité mentionnent aussi l'ail comme médecine et vermifuge. Les soldats des temps anciens qui partaient à la guerre savaient que l'ail leur conférait courage et force au combat. Durant la deuxième guerre mondiale, les Polonais étaient ceux que les hitlériens persécutaient le plus dans les camps de concentration ; il se peut que le fait que les Polonais résistaient le mieux aux mauvais traitements s'explique par la prise d'une très grande quantité d'ail dans leurs camps. En Bulgarie comme en Yougoslavie, où la population mâche de l'ail au long du jour, beaucoup de personne ont plus de cent ans et sont encore très aptes au travail. Cela n'est pas dû au fait qu'ils boivent du yogourt. La cause doit donc en être l'ail s'ajoutant à un mode de vie simple et frugal.

L'ail et les maladies

Nous mangeons l'ail avec les fruits chaque matin et chaque soir. L'ail a un effet laxatif et fortifiant, fait baisser l'hypertension et relever la tension trop basse ; il améliore la digestion et désinfecte le contenu gastrique de ceux qui manquent d'acide chlorhydrique dans leur suc gastrique. Il détruit les bactéries de putréfaction dans le gros intestin et neutralise les poisons de l'organisme lui-même. Si l'on place un morceau d'ail de chaque côté de la bouche, entre les mâchoires et les joues, au début ou dans le cours d'un rhume, celui-ci disparaît en quelques heures ou tout au moins en une journée.

Nous ne connaissons pas les grippes épidémiques

Chacun sait qu'il doit employer l'ail dès le début du rhume. Chez le malade affaibli, un rhume pouvant dégénéré en pleurésie, il est préférable de l'éviter.

Un industriel de Bergen, en Norvège, qui était venu faire plusieurs séjours reçut un jour la visite d'un fermier souffrant d'un très mauvais rhume. L'industriel lui donna une poignée d'ail et lui indiqua comment s'en servir. Deux jours après, le fermier lui téléphona pour annoncer que toute la famille était à nouveau rétablie.

L'ail a aussi un effet curatif sur les maladies chroniques des voies respiratoires supérieures, pourvu que l'on garde l'ail dans la bouche jour et nuit, renouvelant les gousses chaque matin et chaque soir. Ce traitement naturel s'applique aussi aux inflammations chroniques des amygdales, des glandes salivaires et des ganglions lymphatiques avoisinants, de l'emphysème des sinus maxilaires, des pharyngites et des laryngites graves, des bronchites et de la tuberculose pulmonaire. L'ail aide les dents abîmées à reprendre racine et élimine le tartre ; il a un effet curatif sur le catarrhe des yeux et l'inflammation des conduits lacrymaux aussi bien que sur l'inflammation de l'oreille moyenne. Dans ce dernier cas, une petite gousse d'ail peut-être enfermée dans un minuscule morceau de gaze et être placée à l'orifice du conduit auditif.

Un marin partit en bateau vers la Côte de l'Or, afin de remorquer quelques navires. La Côte de l'Or est un désert où rien ne pousse. Aussi l'équipage emmena-t-il sa nourriture, qui était principalement constituée de conserves à bord. Ils tombèrent tous malades, excepté le marin qui avait emporté de l'ail avec lui. Plus tard, il vint en Espagne et ouvrit un restaurant qu'il dirigea avec succès. Il mangea et but à satiété, grossit avec désespoir et ne su plus que faire ni à quel saint se vouer. Un jour, une vieille femme lui donna de l'ail et lui conseilla d'en manger une tête chaque jour. Il appliqua ce conseil et retrouva la santé en reprenant sa ligne.

Un vieux colporteur, qui était souvent à court d'argent et par conséquent de nourriture, pouvait rester plusieurs jours sans manger en suçant de l'ail.

Les furoncles et l'acné disparaissent sans laisser de traces s'ils sont frottés plusieurs fois par jour avec de l'ail, mais cela ne prévient pas la formation d'autres "boutons". La purification de la peau doit s'opérer à travers le sang, s'il est lui-même purifié.

Au cours de la récente guerre mondiale, les Russes découvrirent que l'ail, placé sur les lèvres de plaies non désinfectées, désinfectait celles-ci en quatre ou cinq jours. L'ail râpé, placé près des bactéries les plus virulentes, les tue en quelques minutes (Etudes russes sur les phytoncides).

L'ail est un végétal du bord de mer qui doit être planté à environ deux centimètres et demi de profondeur dès que le sol est labouré au printemps. Il peut aussi être planté à la fin de l'automne, parce qu'il supporte les gelées et le climat d'hiver et sera la première verdure à pousser au printemps. Sa richesse calorifique est importante (environ 120 calories par 100 grammes, 3 fois autant que les carottes). La teneur en protéine est de 6.7 %. Dans les territoires désertiques de la Finlande, où il est difficile de trouver suffisamment de vitamines pendant l'hiver, les gens font souvent de longs voyages avec d'incroyables fatigues pour trouver de l'ail.

Extrait du livre "Mes expériences avec les aliments vivants" du Dr Nolfi N.D. paru dans la revue VIE ET ACTION.

Pour la version imprimable, cliquez ici

  
Rubriques
 

Accueil

Services
-Creéz votre page sur Naturosanté
- Les pages des membres de Naturosanté
- Annuaire des praticiens de médecines alternatives
- Archives lettre d'information
- Annoncer un stage

Boutiques
-Audiocaments en téléchargement
- Naturosanté Boutique

Infos
- Troubles de santé
- Alimentation
- Bien-être - Beauté
- Hygiène
- Psychologie
- Recettes diététiques
- Jardinage biologique
- Livres
- Livres audio
- Disques
- DVD
- Jeux

Chroniques
- Homeophyto.com
- Daniel André
- arc-energie - Michel
  Larroche

- Michele Freud
- Sylvie Mioso
- L'Ayurvda, L'Art d'Etre
D. S. GUINOT

- Lymphoénergie

Evènements
- Stages
- Salons, concerts, conférences, ateliers

Dossiers
Sujets d'actualité

Magazines
Magazines au numéro

Echanges
- Coups de gueule
- Témoignages

Recherche:


Catégories
Naturosanté

 
 
 
 

Inscription dans l'annuaire des praticiens de médecines alternatives      Proposer un site

  Annoncer un stage     Annoncer un évènement     Liens     Nous contacter      Notice légale     Qui sommes-nous ?

Boutique bio    Annuaire    Infos    Recettes diététiques    Alimentation biologique    Médecines douces    Dossiers    Chroniques

Copyright © 2000-2012 Naturosanté