Naturosanté: le portail de la santé au naturel  
Le Portail de la Santé au Naturel
 
Pour recevoir gratuitement les nouvelles de Naturosanté, donnez votre adresse e-mail:   
 
Stages
 
Votre propre annonce de stage?
Cliquez ici
 
Produits
  Pack Métaphorique
Cartes OH + livre Les fraises derrière la fenêtre.


Lotus Grand
Parfaitement adapté au corps, votre dos est maintenu droit sans effort.


Votre propre annonce de produit?
Cliquez ici


 
  

Infos   Grippe et maladies d'hiver - Comment "faire autrement" ? 

Pour la version imprimable, cliquez ici

La grippe est une crise de santé. Elle n'est ni obligatoire ni nécessaire.

Pendant l'hiver, les journées sont courtes et les nuits longues. L'organisme dort et prépare le printemps. Le soleil brille régulièrement, même s'il fait froid et l'air est pur. C'est le moment de s'adonner aux joies de l'hiver avec la fabrication d'un bonhomme de neige, une descente en luge ou en ski, une balade en ski de fond, etc...

Pour la plupart de nos contemporains, la saison froide est source de craintes et de soucis : rhume, angine, sinusite, maladies respiratoires et pulmonaires, inflammations des oreilles et même douleurs de rhumatismes, arthrite, arthrose, goutte (hyperuricémie) sont redoutés.

La crainte du "froid humide" est répandue, avec raison pour ceux qui négligent les mesures et soins d'hygiène vitale.

Et si la grippe survient, elle veut nous dire quelque chose !

Comment donc traverser l'hiver en santé normale, ou à peine altérée pendant quelques jours, si nous savons prévenir et comprendre naturellement fièvres, rhumes et catarrhes ?

1 - Prévention naturelle

Avant tout : adopter un mode de vie sain autant que possible, avec une alimentation modérée et biologique : légumes et fruits en large ration crue, oeufs, poissons (un peu de viande pour ceux qui y tiennent) ; exercice au grand air le plus souvent possible, calme mental et gestion du stress, relations harmonieuses et créatrices, etc.

Les personnes de constitution robuste (sanguins, bilieux) résistent mieux que les hypovitaux (nerveux, lymphatiques). Toutefois, elles sont tentées d'abuser de leur résistance vitale et leur état de santé peut s'en trouver amoindri, alors que les personnes plus fragiles peuvent vivre plus longtemps et en meilleure santé si elles prennent les précautions nécessaires. Les exemples sont très nombreux de personnes âgées de constitution plutôt fragile mais qui ont adopté un mode de vie particulièrement sain, avec une alimentation légère qui en a fait des centenaires - ou presque !

* Aliments :

Introduire les graines germées : céréales, légumineuses, fruits oléagineux, ...) ; les algues fraîches de mer : nori, wakamé, dulse, haricot, kombu, laitue de mer ... ; les algues d'eau douce : spiruline, chlorella ... et un peu de légumes lactofermentés : chou, betterave, carotte, ... dans la portion quotidienne de crudités.

Diminuer le pourcentage de légumes et de fruits et augmenter les glucides  : céréales germées, quinoa, millet, riz, châtaigne, pomme de terre, patate douce, tapioca, amaranthe, ... ; et les lipides : noix, noisettes, amandes, olives, avocats ...

Consommer principalement des glucides lents pour apporter à l'organisme la chaleur dont il a besoin : les céréales de préférence germées.

Consommer un peu de produits laitiers biologiques et crus (pour ceux qui les supportent), chauffés au maximum à 40° et prendre régulièrement des oeufs, biologiques bien sûr, cuits mollets ou incorporés à  des aliments cuits doucement à température modérée (60°).

Des poissons : oui mais sauvages, crus, cuits, surgelés ... Diminuer la viande.

Les légumineuses uniquement germées et cuites rappelleront les potées traditionnelles.

* Vêtements :

Protégez-vous juste au nécessaire avec des vêtements en fibres naturelles de préférence animales, laine et soie. Garder si possible les oreilles au grand air car elles "régulent" la température de l'organisme. Si les chaussures sont chaudes, l'enfant s'habitue très bien au froid, si sa nourriture est de très bonne qualité biologique.

* Exercice physique :

Profiter des joies de l'hiver de la plaine et de la montagne pour apporter au corps l'oxygène nécessaire au métabolisme normal.

2 - En cas de troubles de santé

Réduire la ration d'aliments concentrés et prendre en priorité, avec mesures, des légumes verts crus  et en potages variés avec un peu de sel marin complet.

* La fièvre ? Le meilleur probiotique universel ! (contraire d'antibiotique)

La fièvre est une des meilleures clés pour garder et retrouver la santé. Elle est une réaction saine de l'organisme pour garder et retrouver la santé. Elle est une réaction saine de l'organisme pour retrouver son équilibre ; elle aide à éliminer, à guérir et à cicatriser. Collaborer avec elle va permettre à l'organisme de retrouver rapidement la santé : se reposer, faire la diète si elle est basse ou jeûner si elle est forte, plus de 38° C.

Comprendre l'action du corps pendant la fièvre rassure et favorise l'équilibre psychologique. Le mental coopère alors mieux avec le corps et renforce les défenses immunitaires.

Les microbes et virus sont constamment présents dans le corps : nez, bouche, vagin, anus, intestins en contiennent des milliards. C'est lorsqu'ils se trouvent en  déséquilibre que la fièvre apparaît pour rétablir la situation normale.

Pendant la fièvre, le corps élimine les substances nocives et les microorganismes sous forme de mucus, excrétés par les intestins, les reins, les poumons, la peau, le foie, l'utérus, les sinus, la gorge, le nez, le vagin etc. et, si nécessaire, sous forme d'éruption cutanée, d'abcès, d'écoulement par les plaies, etc.

Pendant la fièvre, les poumons, les reins, la peau et les intestins éliminent donc davantage : l'urine devient chargée, la transpiration plus active.

La fièvre est le signe d'une forte action de défense, elle agit pour le mieux-être du corps.

C'est l'organisme qui élève sa température pour accomplir ce travail de libération et de régénérescence.

* Que faire en cas de fièvre ?

  • Laisser agir le corps qui fait une fièvre.
  • Ne pas chercher à la supprimer mais la soutenir sinon on bloque le travail corporel d'élimination des toxines.
  • Lorsque la température du corps s'élève à plus de 37,5°C : ne pas travailler, se reposer : c'est pendant le repos que l'organisme se régénère, ne pas forcément rester au lit, se détendre au maximum, jeûner.
  • Boire selon la soif de l'eau à la température de la chambre.
  • Prendre éventuellement un peu de chlorure de magnésium avec une pointe de fleur de sel.
  • Porter des vêtements de laine pour rester au chaud et au sec.
  • Rester dans une chambre à température constante.
  • Eviter les activités excitantes (télé, jeux électroniques, etc.).
  • Visualiser l'action de nettoyage et de guérison du corps.
  • Se réjouir car notre corps est fort et réalise une bonne crise de santé.

Article d'André Passebecq et de Yolande Buyse extrait de la revue Vie et Action n°252 avec leur accord.

Pour la version imprimable, cliquez ici

  
Rubriques
 

Accueil

Services
-Creéz votre page sur Naturosanté
- Les pages des membres de Naturosanté
- Annuaire des praticiens de médecines alternatives
- Archives lettre d'information
- Annoncer un stage

Boutiques
-Audiocaments en téléchargement
- Naturosanté Boutique

Infos
- Troubles de santé
- Alimentation
- Bien-être - Beauté
- Hygiène
- Psychologie
- Recettes diététiques
- Jardinage biologique
- Livres
- Livres audio
- Disques
- DVD
- Jeux

Chroniques
- Homeophyto.com
- Daniel André
- arc-energie - Michel
  Larroche

- Michele Freud
- Sylvie Mioso
- L'Ayurvda, L'Art d'Etre
D. S. GUINOT

- Lymphoénergie

Evènements
- Stages
- Salons, concerts, conférences, ateliers

Dossiers
Sujets d'actualité

Magazines
Magazines au numéro

Echanges
- Coups de gueule
- Témoignages

Recherche:


Catégories
Naturosanté

 
 
 
 

Inscription dans l'annuaire des praticiens de médecines alternatives      Proposer un site

  Annoncer un stage     Annoncer un évènement     Liens     Nous contacter      Notice légale     Qui sommes-nous ?

Boutique bio    Annuaire    Infos    Recettes diététiques    Alimentation biologique    Médecines douces    Dossiers    Chroniques

Copyright © 2000-2012 Naturosanté