Naturosanté: le portail de la santé au naturel  
Le Portail de la Santé au Naturel
 
Pour recevoir gratuitement les nouvelles de Naturosanté, donnez votre adresse e-mail:   
 
Stages
 
Votre propre annonce de stage?
Cliquez ici
 
Produits
  Pack Métaphorique
Cartes OH + livre Les fraises derrière la fenêtre.


Lotus Grand
Parfaitement adapté au corps, votre dos est maintenu droit sans effort.


Votre propre annonce de produit?
Cliquez ici


 
  

Infos   L'Argousier 

Pour la version imprimable, cliquez ici

L'argousier fait partie de la famille des Eléagnacées (Hippophae Rhammoïdes)

C'est un arbuste épineux qui pousse à l'état sauvage. Cet arbuste dépasse rarement trois à quatre mètres de haut, mais certaines variétés peuvent atteindre 20 mètres. Son aire de répartition est très large, du Tibet (dont il est originaire), en passant par la Mongolie, la Russie, la Grande-Bretagne et jusqu'en Finlande. On le trouve en France dans les Alpes du Sud où il a migré naturellement.

Il peuple les sols les plus stériles, insensible à leur pauvreté ; par contre il est exigeant en ce qui concerne la lumière.

Jusqu'à présent, la propagation de l'argousier dans les plantations se faisait presque uniquement par semis récolté sur les rameaux de deux ans. Il faut noter que les meilleures semences sont récoltées sur le plus mauvais sols, plus précisément les sols sablonneux. L'argile et l'humus viennent ensuite. La terre la moins favorable est celle que l'on trouve aux pieds des résineux et dans les forêts des régions au climat humide. La reproduction végétative par bouturage présente certains avantages parce qu'elle permet de réguler les rameaux femelles, qui portent les fruits en ne pollinisant que les rameaux mâles. 

Ses fleurs, les unes femelles, les autres mâles, sont réparties sur des pieds différents. La fleur femelle conserve son enveloppe qui s'accroît autour de l'akène et devient charnue, constituant un faux fruit, d'un rouge orangé, appelé argouse.

C'est dans les zones montagneuses  que les argouses présentent à l'analyse la teneur maximale en vitamines.

Dans les régions où cet arbuste pousse naturellement (Himalaya, Caucase, Vallées Alpestres), le jus d'argousier est utilisé comme tonique, anti-fatigue, dans le cadre d'une phytothérapie traditionnelle.

Historique

L'utilisation médicinale des baies d'argousier remonte à l'Antiquité. Les Grecs l'utilisaient pour favoriser la prise de poids des chevaux et lustrer leur pelage, d'où son nom latin, hippophae qui signifie "cheval" et "briller". Les médecins tibétains semblent s'en servir encore aujourd'hui comme tonique, pour soigner toutes sortes d'affections cutanées, mais aussi pour traiter l'agrégation plaquettaire, les troubles digestifs et, en combinaison avec d'autres plantes, pour traiter, par exemple, les inflammations des poumons, l'indigestion et les menstruations irrégulières ou douloureuses. Durant les années 1940 et 1950, sous l'impulsion de chercheurs soviétiques, la plante a connu un regain de popularité : les baies faisaient alors partie du régime des astronautes et on en a fait une crème les protégeant contre les radiations cosmiques. Dans les pays de l'ex-Union soviétique, on appelle l'argousier "ananas de Sibérie" en raison de son goût et de ses baies juteuses.

Pratiquement toutes les parties de l'argousier sont utilisées : baies (usage médicinal), graines, feuilles et écorce dont on tire huile, jus, confitures et extraits. En Chine, on produit des boissons pour sportifs à partir de la baie et certaines furent le "breuvage officiel" des athlètes chinois au cours des Jeux olympiques de Séoul. Dans ce pays, plus de 200 produits différents sont fabriqués à partir de l'argousier et en Europe, plusieurs denrées alimentaires en contiennent (jus, confitures, suppléments vitaminiques, boissons alcoolisées, aliments pour le bétail, etc.) de même que plusieurs produits pharmaceutiques (suppositoires, pommades, etc.). Plusieurs projets de culture de l'argousier sont à l'étude au Canada et au Québec afin d'exploiter le potentiel commercial de l'utilisation alimentaire et médicinale de cette plante.

Propriétés

Les baies de l'argousier sont riches en vitamine C (de 100 mg à 300 mg en moyenne par 100 g de baies, et jusqu'à 600 mg/100 pour certaines espèces), en vitamine E et en caroténoïdes (bêtacarotène) et lycopène notamment. Elles contiennent également plus de 18 acides aminés et plus de 24 éléments différents (acides gras essentiels, phytostérols, azote, phosphore, fer, manganèse, bore, calcium, etc.). A l'heure actuelle, on en tire des crèmes pour application topique sur les brûlures, les escares et les brûlures causées par des radiations. L'huile d'argousier est utilisée par l'industrie cosmétique, car elle a la réputation de régénérer la peau et de retarder l'apparition des rides. L'huile essentielle est également employée en aromathérapie.

L'analyse du jus d'argousier fait apparaître tout d'abord de la vitamine C, de la provitamine A, des vitamines du groupe B (B3, B6, B1, B2) ainsi que de nombreux éléments minéraux : silice, fer, calcium, magnésium, potassium, sodium, phosphore, zinc et cuivre, éléments mis en synergie par le végétal, et donc particulièrement assimilables (ainsi, la richesse en vitamine C de l'argousier favorise l'assimilation du fer).

Mais c'est surtout sur l'utilisation empirique du jus d'argousier que notre attention doit se porter : elle est le garant d'un produit naturel, dont l'efficacité se montre au fait qu'un organisme dont le tonus est amoindri s'en trouve revivifié. Tout ce qu'on englobe aujourd'hui sous les termes "état de carences" est justifiable d'une cure de jus d'argousier particulièrement aux changements de saisons.

Indications

Le jus d'argousier obtenu par pression à froid, en complément d'une alimentation variée et équilibrée, redonne du tonus en cas de fatigue générale et convient à toute la famille. C'est un tonique général. Il accompagne les sportifs pendant leurs efforts, les enfants durant leur croissance et leurs études, les adultes au cours de leur vie active et les personnes âgées dans leur quotidien.

Effets indésirables et contre-indications : aucun connu actuellement

Interactions : aucune connue avec des médicaments ou d'autres plantes ou compléments alimentaires.

Pour acheter ce produit dans notre boutique, cliquez ici.

Bibliographie :

Article de Jean Pierre Gayral

L'Argousier fruit énergétique, huile bienfaisante De Sylvia Luetjohann

Pour la version imprimable, cliquez ici

  
Rubriques
 

Accueil

Services
-Creéz votre page sur Naturosanté
- Les pages des membres de Naturosanté
- Annuaire des praticiens de médecines alternatives
- Archives lettre d'information
- Annoncer un stage

Boutiques
-Audiocaments en téléchargement
- Naturosanté Boutique

Infos
- Troubles de santé
- Alimentation
- Bien-être - Beauté
- Hygiène
- Psychologie
- Recettes diététiques
- Jardinage biologique
- Livres
- Livres audio
- Disques
- DVD
- Jeux

Chroniques
- Homeophyto.com
- Daniel André
- arc-energie - Michel
  Larroche

- Michele Freud
- Sylvie Mioso
- L'Ayurvda, L'Art d'Etre
D. S. GUINOT

- Lymphoénergie

Evènements
- Stages
- Salons, concerts, conférences, ateliers

Dossiers
Sujets d'actualité

Magazines
Magazines au numéro

Echanges
- Coups de gueule
- Témoignages

Recherche:


Catégories
Naturosanté

 
 
 
 

Inscription dans l'annuaire des praticiens de médecines alternatives      Proposer un site

  Annoncer un stage     Annoncer un évènement     Liens     Nous contacter      Notice légale     Qui sommes-nous ?

Boutique bio    Annuaire    Infos    Recettes diététiques    Alimentation biologique    Médecines douces    Dossiers    Chroniques

Copyright © 2000-2012 Naturosanté