Naturosanté: le portail de la santé au naturel  
Le Portail de la Santé au Naturel
 
Pour recevoir gratuitement les nouvelles de Naturosanté, donnez votre adresse e-mail:   
 
Stages
 
Votre propre annonce de stage?
Cliquez ici
 
Produits
  Nutri'ô
Minéraux et Oligo-éléments d´origine fossile végétal.


Lotus Grand
Parfaitement adapté au corps, votre dos est maintenu droit sans effort.


Votre propre annonce de produit?
Cliquez ici


 
  

Infos   Les oreilles des enfants  

Pour la version imprimable, cliquez ici

Les problèmes des oreilles chez les enfants sont particulièrement redoutables à notre époque. Toutefois, peu de parents y prennent garde, jusqu'à ce qu'interviennent des troubles aigus ou une évolution rapide vers une surdité partielle.

Causes des troubles auriculaires

1 - Comme pour les maladies des yeux, certains cas sont génétiques. Ils sont alors du ressort de certains médecins spécialistes et il existe des appareillages de plus en plus perfectionnés visant à utiliser la voie osseuse ou même à reconstituer (imparfaitement) certaines zones nerveuses relatives à l'audition.

2 - Des malformations peuvent être dues au développement anormal, notamment pendant le développement intra-utérin, de certaines structures essentielles, notamment au niveau de l'oreille interne.

3 - L'alimentation inadéquate et d'autres facteurs peuvent être à l'origine de nombreuses pathologies observables dans ce domaine.

L'évolution catarrhale

En premier lieu, remarquons que les inflammations des muqueuses (catarrhe) avec émission de mucus s'étendent de proche en proche de l'une à l'autre de ces structures : par exemple, de la muqueuse gastrique aux muqueuses oesophagienne, buccale, nasale, auriculaire, bronchique etc. avec des points de passage tels que les canaux lacrymaux (pour les troubles des yeux), les trompes d'Eustache (pour les oreilles) etc.

L'oreille peut donc s'enflammer progressivement et l'on parlera d'otite externe, moyenne ou interne, de mastoïdite et de bien d'autres problèmes.

En fait, les causes profondes de ces troubles sont généralement communes dans les essences, comme le seront les mesures d'hygiène vitale à mettre en oeuvre.

Parmi les causes d'altération, comptons aussi le bruit excessif, les chocs, le retentissement de troubles dentaires (malocclusion, gingivites et autres inflammations, amalgames au mercure...), l'empoisonnement par des pesticides ou additifs alimentaires, les drogues pharmaceutiques (certains antibiotiques, sulfamides ...) dont certaines sont responsables de surdité définitive (par exemple la streptomycine).

L'oreille est, comme l'oeil, l'estomac, les poumons etc., partie intégrante de l'organisme. Ce qui est nuisible à l'ensemble du corps le sera aussi, plus ou  moins, à la structure et aux fonctions auditives.

Aliments et nutriments essentiels

La santé de l'oreille et la qualité de l'audition sont fondamentalement influencées par les facteurs nutritionnels.

Une nourriture saine et équilibrée à partir d'aliments de provenance biologique réduit considérablement les risques de carence. L'équilibre en protides, glucides, vitamines, minéraux, enzymes est donc à étudier pour chaque individu, depuis la naissance.

Les compléments vitaminiques ne seront que rarement nécessaires. On n'y recourra guère que dans certaines périodes de fatigue (travail scolaire dur, conditions climatiques défavorables ...) ou de stress (examens, conflits affectifs ...).

L'intervention psychologique éventuelle sera assortie de la prise de certains suppléments naturels : levure alimentaire sèche (riche en vitamines B), huiles et graisses vierges (olive, noix), graisses de poissons riches en acide Oméga-3 et d'une manière générale en acides gras insaturés, produits fermiers de très bonne qualité biologique (peu de lait nature après 3 ans mais un peu de fromage de très bonne qualité), pain bis (non complet) biologique, graines germées, algues fraîches, pollen, etc.

On évitera soigneusement l'excès d'aliments comportant du gluten : blé, orge, seigle (non germés) et l'on utilisera de préférence des aliments tels que : millet, quinoa, pomme de terre, châtaigne, maïs, tapioca...

Mouvement et oxygénation

Le développement physique de l'enfant par une gymnastique adaptée, avec oxygénation abondante, dans des atmosphères saines est indispensables à l'édification et au maintien de structures auriculaires et nerveuses normales. Les atmosphères polluées sont catastrophiques pour l'enfant et l'adolescent. Non seulement elles sont à l'origine de la recrudescence des cas d'asthme, mais encore elles ont une répercussion directe sur les muqueuses et donc sur les facteurs de catarrhe, indépendamment de l'empoisonnement du sang et de la lymphe.

Allergies et maladies des oreilles

Chez nombre d'enfants sensibles aux troubles catarrhaux des oreilles, des yeux, des voies respiratoires, digestives etc., certains facteurs allergisants sont en cause (indépendamment des produits laitiers et du gluten) :

  • certains oeufs (notamment s'ils ne sont pas biologiques ou s'ils sont cuits avec une abondance de graisse) peuvent déclencher des asthmes ;
  • également, les arachides (cacahuètes) et l'huile d'arachide ;
  • certains poissons;
  • certains additifs "alimentaires" pour conserver, aromatiser, accroître le goût etc.;
  • certains bonbons et chocolats de basse qualité ;
  • certaines boissons contenant des substances chimiques pour leur fabrication ou leur conservation ;
  • sans oublier l'introduction récente d'aliments transgéniques, susceptibles de causer des allergies et des dégâts à bref ou moyen terme.

Il existe bien d'autres causes d'allergies, à rechercher et à individualiser.

Le bruit

Le bruit excessif est un des ennemis les plus redoutables pour les oreilles ("tendres") des enfants et des adolescents. Il est indispensable d'enseigner aux jeunes les vertus du silence et des atmosphères calmes. En général, les bruits de la nature sont inoffensifs. Les bruits humains, industriels ou musicaux trop intenses doivent donner lieu à la protection des oreilles. radio (surtout dans les autos), télévision, concerts, danses avec sons discordants aux volumes excessifs, entraînent vite une slérose des structures de l'oreille moyenne et une véritable détérioration des organes fragiles de l'oreille interne. Les atteintes sont souvent irréversibles.

Conseils pratiques

Le très jeune enfant n'a pas encore de sécrétion de cérumen. Si l'eau de son bain s'introduit dans le canal auditif, y verser un peu d'eau claire à peine tiédie et laisser s'écouler le liquide. Eviter la pénétration d'eau souillée dans les oreilles et le nez, à cause des irritations qui peuvent en résulter.

  • Ne pas nettoyer les oreilles de bébé après le bain ou la toilette. A la rigueur, utiliser un petit morceau d'ouate, tamponner doucement l'entrée du conduit.
  • Rincer soigneusement et essuyer le pli du pavillon de l'oreille (sillon rétro-auriculaire), là où les poussières peuvent s'accumuler. De l'eau seule suffit, même en cas d'inflammation.
  • Lorsque l'enfant est plus grand, lui enseigner la toilette des oreilles (extrêmement simple). Ni eau ni irrigation. Pas de cure-oreille en métal ou autre matière dure qui peut blesser le conduit. Eviter les petites éponges montées sur tige : elles ne nettoient rien et, comme les morceaux de tissus ou de papier torsadé, elles refoulent le cérumen et le bloquent près du tympan, où il risque de sécher et de causer une obstruction. A la rigueur, enrouler un peu d'ouate sur le bout arrondi d'une allumette et, à sec, frotter doucement l'entrée du conduit.
  • En cas de bouchon de cérumen ou d'obstruction, le médecin doit intervenir.
  • Si l'oreille "coule", il s'agit d'un catarrhe de l'oreille externe ou moyenne. Voir ci-dessous.
  • Tenir l'enfant éloigné des sources de bruit intense. La mode du walkman est néfaste, de même que les écouteurs des postes de radio.
  • Ne jamais gifler l'enfant, spécialement sur l'oreille. Il peut en résulter des dégâts au niveau du tympan.
  • Si des corps étrangers sont logés dans le conduit, demander l'intervention du médecin. S'il s'agit d'un insecte vivant, l'évacuer en remplissant l'oreille d'eau ou de glycérine (ou d'alcool dilué). Quant au corps étrangers végétaux, ils sont hydrophiles : il ne faut donc pas les traiter par l'eau mais les déshydrater préalablement, le médecin interviendra.
  • Gare au chauffage excessif de l'habitation et notamment de la chambre à coucher ! Le chauffage central qui dessèche l'atmosphère est une des causes importantes du catarrhe.
  • Eviter les climatisateurs dans l'habitation. En revanche, les ioniseurs non producteurs d'ozone sont conseillés.
  • L'activité physique et respiratoire de l'enfant ne sera jamais excessive. S'il le faut, la compléter, chez l'enfant déficient par la rééducation cardio-pulmonaire (RCP) et l'entraînement quotidien au respirator.

Otite (externe, moyenne ou interne) - Mesure d'hygiène vitale

En cas d'inflammation aiguë des oreilles : otite (même séreuse), mastoïdite, thympanite, catarrhe tubaire etc., des mesures d'hygiène vitale sont à mettre en oeuvre immédiatement :

  • Suppression des fruits et aliments acides ou acidifiants.
  • Suppression de tous les aliments riches en hydrates de carbone (céréales, amidons, sucres, fruits et plats sucrés).
  • Suppression du lait et de tous les produits laitiers (yaourts, fromages, tapioca au lait, crèmes, etc.).
  • Allouer seulement de l'eau peu minéralisée (du type Mont-Roucous, Rosée de la Reine ...) ou du potage de légumes très léger (avec chou, salade, chayotte, courge, courgette, blanc de poireau ...) et légèrement salé au sel marin complet.
  • Dans l'eau, ajouter quotidiennement un peu de chlorure de magnésium (3g jusqu'à 10 ans, 5g pour les adolescents).
  • Repos au lit ou dans une pièce chaude, sans courant d'air, à l'atmosphère non étouffante, riche en ions oxygène négatifs (sans production d'ozone), jusqu'à la  cessation de la fièvre.

Important

L'alimentation ne doit être reprise (d'une manière très progressive) que 24 heures après normalisation de la température, ce qui se produit généralement dans les trois jours.

Phyto-aromathérapie

Au niveau des sphères ORL et respiratoire, certaines huiles essentielles peuvent être utilisées par voie externe sous forme d'une huile de massage composée d'une huile vierge de massage, composée d'une huile végétale et de 2% d'huile essentielle. Citons : Myrtus communis (chémotypes 1.8 cinéol ou acétate de myrtényle) - Hyssopus officinalis ssp montana, (chénotype à très faible taux de pinocamphone) - Pinus sylvestris - Abies grandis ... Des effleurages (massages très légers) peuvent être effectués dans la région des ganglions maxilaires. Chez les jeunes enfants, l'avis du médecin est indispensable.

D'après Christian Escriva, récolteur et producteur de plantes médicinales, enseignant en phyto-aromatologie.

Trois enseignements pour conclure

  • L'enfant apprend avant la naissance.
  • L'oreille de l'enfant requiert le silence.
  • Une bonne audition rend l'enfant plus heureux.

Article d'André Passebecq extrait de la revue Vie et Action n°225 avec son accord.

Pour la version imprimable, cliquez ici

  
Rubriques
 

Accueil

Services
-Creéz votre page sur Naturosanté
- Les pages des membres de Naturosanté
- Annuaire des praticiens de médecines alternatives
- Archives lettre d'information
- Annoncer un stage

Boutiques
-Audiocaments en téléchargement
- Naturosanté Boutique

Infos
- Troubles de santé
- Alimentation
- Bien-être - Beauté
- Hygiène
- Psychologie
- Recettes diététiques
- Jardinage biologique
- Livres
- Livres audio
- Disques
- DVD
- Jeux

Chroniques
- Homeophyto.com
- Daniel André
- arc-energie - Michel
  Larroche

- Michele Freud
- Sylvie Mioso
- L'Ayurvda, L'Art d'Etre
D. S. GUINOT

- Lymphoénergie

Evènements
- Stages
- Salons, concerts, conférences, ateliers

Dossiers
Sujets d'actualité

Magazines
Magazines au numéro

Echanges
- Coups de gueule
- Témoignages

Recherche:


Catégories
Naturosanté

 
 
 
 

Inscription dans l'annuaire des praticiens de médecines alternatives      Proposer un site

  Annoncer un stage     Annoncer un évènement     Liens     Nous contacter      Notice légale     Qui sommes-nous ?

Boutique bio    Annuaire    Infos    Recettes diététiques    Alimentation biologique    Médecines douces    Dossiers    Chroniques

Copyright © 2000-2012 Naturosanté