Naturosanté: le portail de la santé au naturel  
Le Portail de la Santé au Naturel
 
Pour recevoir gratuitement les nouvelles de Naturosanté, donnez votre adresse e-mail:   
 
Stages
 
Votre propre annonce de stage?
Cliquez ici
 
Produits
  Pack Métaphorique
Cartes OH + livre Les fraises derrière la fenêtre.


Lotus Grand
Parfaitement adapté au corps, votre dos est maintenu droit sans effort.


Votre propre annonce de produit?
Cliquez ici


 
  

Infos   Minéraux et oligo-éléments 

Pour la version imprimable, cliquez ici

Ca

P

K

Mg

Cl

Na

S

Fe

Si

Zn

Al

Ag

As

Br

Cr

Co

Cu

Fl

I

Li

Mn

Mo

Ni

Au

       

Les minéraux entrent dans la composition intime de tous les tissus du corps. Ils se trouvent en quantités considérables dans certaines structures telles que les os, les dents, les ongles et, pour une moindre part, dans les muscles, le sang, etc.

Les minéraux se présentent sous forme de sels (chlorure de sodium, phosphate de calcium, etc.) et sous forme d'ions, les uns à charge électrique négative ou anions (soufre, chlore, etc..), les autres à charge électrique positive ou cations (fer, potassium, etc.)

Certains minéraux sont en quantité forte ou assez forte, ce qu'on désigne par quantité "pondérale". Citons dans ce cadre le chlore, l'iode, le soufre, le fluor, le sodium, le potassium, le calcium, le magnésium et le fer.

D'autres minéraux n'existent qu'en quantité faible ou infime. On les appelle oligo-éléments. parmi les principaux se placent le zinc, le cuivre, le manganèse, le sélénium, le silicium, le cobalt, le chrome, le germanium, le rubidium, le vanadium. Malgré leur faible dosage, les oligo-éléments sont indispensables au bon fonctionnement de l'organisme.

En effet, de nombreuses enzymes nommées métalloenzymes ont besoin pour exercer leur action d'un métal ou d'un métalloïde de type particulier pour chaque enzyme. Certaines enzymes dépendent du magnésium ou du fer, d'autres dépendent d'un oligo-élément précis.

 Tous les éléments minéraux de la création devraient être présents dans les organismes vivants. Le rôle spécifique de certains reste encore à préciser. Les uns sont uniquement catalytiques, d'autres ont un rôle mixte, plastique (structure des tissus) et catalytique.

Rappelons les principaux facteurs d'appauvrissement en minéraux de l'alimentation :

  • ce sont surtout le raffinage (qui élimine systématiquement les catalyseurs afin de mieux conserver les aliments) et les cultures intensives à base d'engrais chimiques : shématiquement, les phosphates appauvrissent les sols en magnésium, et les nitrates en cuivre (ce qui explique, en partie, la fréquence de la spasmophilie pour le premier cas et des infections récidivantes pour le second. Le végétal est avide de potassium qui force sa croissance mais il a le grave défaut de déséquilibrer son complexe minéral  et, par exemple, d'en chasser le magnésium. Par conséquent, les engrais trop potassiques et solubles dénaturent les récoltes et font de mauvais aliments qui provoquent une hyperkaliémie avec troubles nerveux, cardiaques et rénaux ; en réalité, tous les minéraux sont concernés
  • mais aussi le mode de préparation des aliments (épluchage, cuisson à l'eau, prolongée, à haute température) et une alimentation hyperprotéique acidifiante
  • enfin, il faut signaler que certains acides de végétaux provoquent la formation, avec les minéraux, de sels insolubles et donc non assimilables : c'est le cas de l'acide oxalique de certains légumes feuilles (oseille, épinard, rhubarbe), qu'il faut consommer modérément, et de l'acide phytique des céréales. Mais ces phytases insolubles sont heureusement transformés par la cuisson, permettant l'assimilation des minéraux (excepté pour le blé), de même que par les processus de germination et de fermentation. Ainsi, pour permettre l'assimilation des sels minéraux du blé il faut le consommer sous forme de pain complet au levain naturel ou de blé germé.

C'est rappelé ici la nécessité d'une alimentation variée et non dénaturée, seule capable d'apporter à votre organisme tous ces éléments parfois méconnus et néanmoins indispensables, mis à mal par les procédés intensifs et industriels de l'agro-alimentaire.

Liste des différents minéraux et oligo-éléments, leurs origines et leurs rôles :

Calcium (Ca)

Il est stocké par les os et les dents. Il intervient dans la coagulation du sang et dans les fonctions neuro-végétatives.

Son équilibre dans le corps dépend de certaines hormones. Si l'acidité totale des aliments est trop grande, le calcium est mal assimilé. En revanche, pour son assimilation, il nécessite un pH légèrement acide.

Besoins journaliers : 0.8 à 1 g .

Sources : graines germées, fromages, algues, légumineuses, sardines avec les arêtes, pousses de blé germé, tofu, fruits oléagineux, fruits, légumes verts, fruits séchés, jaune d'oeuf, germe de blé, laitages (attention aux laitages qui ne sont pas toujours bien tolérés sur le plan digestif et qui peuvent être source de différentes pathologies, donc à utiliser avec modération).

Vous risquez de manquer de calcium si :

  • vous êtes une femme de + de 45 ans ou si vous êtes enceinte
  • vous êtes un homme de + de 65 ans
  • vous suivez un régime riche en protéines ou un régime très pauvre en calories
  • votre vie est sédentaire et vous manquez d'exercice physique
  • vous êtes fumeur ou buvez beaucoup d'alcool ou les deux
  • vous suivez un traitement à base de cortisone.

Vous devez surveiller votre apport en calcium si :

  • vous souffrez d'allergies (urticaire ...)
  • vous avez des douleurs dans le dos
  • vous êtes irritable, dépressifs ou souffrez d'insomnie
  • vous avez des crampes inexplicables.

Phosphore (P) :

Il doit être en bon équilibre avec le calcium, l'un permettant la fixation de l'autre. Il intervient dans la composition des dents, des os, des membranes des cellules (nerf). Il intervient également dans le métabolisme des graisses et il a un rôle énergétique.

Besoins journaliers : 0.8 à 1 g .

Sources : lait, fromage, cacao, algues, levure de bière, germe de blé, légumineuses, fruits oléagineux, fruits séchés, jaune d'oeuf, certains légumes, poissons, céréales complètes. Les aliments carnés, les céréales complètes tendent chez certaines personnes prédisposées, à accentuer l'acidose et la décalcification, s'ils sont mal préparés. Par exemple, le son de blé est riche en acide phytique qui, pris à dose trop importante, est déminéralisant. Si le blé complet est panifié correctement à l'aide de levain naturel, l'acide phytique se transforme en phytase neutres donc non déminéralisants.

Vous devez surveiller votre apport en phosphore si :

  • vous êtes une femme enceinte ou si vous allaitez
  • vous suivez un régime riche en protéines ou un régime très pauvre en calories
  • vous buvez beaucoup d'alcool ou prenez régulièrement des médicaments contre l'acidité gastrique
  • vous sentez que vos muscles sont faibles et que vous êtes plus souvent malades que la normale (grippes, maladies infectieuses).

 Potassium (K)

C'est un alcalin intracellulaire en équilibre avec le sodium à travers les membranes cellulaires. Il règle la teneur en eau de la cellule. Sa présence influence le taux de magnésium. Il intervient dans la vie des globules rouges et dans le transport du gaz carbonique de désassimilation. Il assure une bonne oxygénation du cerveau. Il joue un grand rôle dans la transmission de l'influx nerveux et dans la contractibilité cardiaque. La surconsommation d'aliments potassiques peut perturber l'équilibre minéral du sodium, du potassium, du calcium et du magnésium.

Besoins journaliers : 1 à 2 g .

Sources : cacao, soja, levure de bière, germe de blé, fruits séchés, graines germées, algues, légumineuses, fruits oléagineux, champignons, poissons, céréales complètes, pomme de terre, chou, épinard, banane, abricot, pomme.

Vous devez surveiller votre apport en potassium en cas de:

  • stress prolongé qui augmente les besoins de l'organisme en potassium
  • déshydratation (perte de liquide possible si l'on transpire beaucoup, en cas de diarrhée ou de vomissement
  • force musculaire réduite, crampes
  • constipation, fatigue, irritabilité, confusion mentale.

Magnésium (Mg)

Le magnésium est un constituant de la chlorophylle et est à l'heure actuelle le roi incontesté des minéraux. Présent  dans toutes nos cellules, il participe à de nombreuses fonctions biologiques. Il active la défense organique, dynamise les globules blancs, intervient dans les catalyses enzymatiques de la digestion et dans les métabolismes de vitamines telles que la vitamine C. Il participe plutôt à l'équilibre minéral intracellulaire avec le potassium.

Il est considéré comme anti-infectieux, anti-cancéreux, anti-athéromateux, anti-thromboses. Il purifie le sang, décontracte le système nerveux et freine le vieillissement.

Besoins journaliers : 300 à 400 mg.

Sources : fruits oléagineux, céréales complètes, algues, graines germées, légumineuses, soja, fruits séchés, cacao, suc de canne complet, viande des animaux bien nourris, légumes.

Notons  cependant que la teneur en magnésium des plantes de culture conventionnelle baisse constamment, car les sols en contiennent de moins en moins. De même les pâturages carencés en magnésium sous le mauvais effet d'engrais excessifs en potassium rendent les animaux fragiles et leurs tissus anormaux et peu nutritifs.

Vous devez surveiller votre apport en magnésium si :

  • vous souffrez d'insomnie
  • vous êtes anxieux, dépressif, irritable, fatigué, votre mémoire vous joue des tours
  • vous avez des tremblements et éprouvez des faiblesses musculaires
  • vous avez tendance à ne pas éliminer suffisamment d'eau
  • vous prenez une pilule anticonceptionnelle.

Chlore (Cl)

Le chlore est le principal anion du sang, de la lymphe et de la grande majorité des liquides de l'organisme.C'est le régulateur de l'équilibre acido/basique dans l'organisme. Il constitue le principal acide (acide chlorhydrique) du suc gastrique. Il aide au bon fonctionnement du foie. Il faut donc en ingérer quotidiennement. Attention néanmoins à ne pas en prendre en excès (trop présent, par exemple, dans l'eau du robinet) ce qui pourrait détruire la vitamine E et la flore bactérienne intestinale.

Besoins journaliers : 1.5 g.

Sources : huître, gruyère, dattes, céleri, oeuf entier, farine de maïs, banane, poisson, algues, épinard, laitue, fruits oléagineux, chou-fleur, germe de blé, céréales complètes, légumineuses, etc.

A peu près tous les aliments contiennent du chlore et garantissent un apport suffisant.

Vous devez surveiller votre apport en chlore si :

  • vous perdez vos cheveux et des dents.

Sodium (Na)

Il prédomine dans le sang et les liquides extracellulaires. Le potassium, au contraire étant présent dans les cellules de l'organisme. Avec le chlore, il règle l'équilibre des liquides. Il participe également à l'équilibre acido/basique de notre corps. Le sodium est en partie éliminé par la sueur et l'urine, il aiguise l'appétit, stimule l'esprit et les muscles, d'où la nécessité de le consommer sous forme de chlorure de sodium d'autant que la température extérieure entraîne une plus forte sudation. Cependant, il ne faut pas en prendre en excès sous peine de surmener les reins et d'entraîner une soif trop importante.

Besoins journaliers : 3 à 5 g.

Sources : sel marin (de préférence), fromages, algues marines, viandes et poissons fumés, olives, charcuteries, conserves, crevettes, sauces industrielles, eau de Vichy, cornichons, câpres, biscuits salés, oeufs de poisson.

Symptômes de carence :

Le manque de sodium n'est possible que dans des circonstances anormales : diarrhées, vomissements, transpiration excessive, insuffisance surrénale aiguë, néphrite chronique, prescription d'un régime strictement sans sel avec des diurétiques.

Les symptômes qui en découlent sont une hydratation excessive des cellules avec en parallèle une déshydratation des liquides extracellulaires.

Symptômes de surconsommation :

Une trop forte consommation de sel est la source de bien des maux comme la rétention d'eau, l'hypertension artérielle et les insuffisances cardiaques.

Un oedème des membres inférieurs et des poches sous les yeux au réveil, doivent alerter sur une possible surconsommation de sel et risque d'hypertension.

Souffre (S)

Le souffre entre dans la composition de différents acides aminés, dans l'hémoglobine (vitamine du groupe B) et les anticorps. Il participe à la respiration des cellules et à l'élimination des toxines. Il intervient dans de nombreuses fonctions métaboliques, au niveau du tissu conjonctif et dans l'oxygénation du cerveau. Il possède des vertus antioxydantes qui agissent dans la lutte contre le vieillissement ; cet effet anti-vieillissement se fait sentir aussi bien sur nos fonctions cérébrales que sur nos articulations qu'il protège de l'arthrose. Le souffre est un désensibilisant universel et, comme le manganèse, un antiallergique. Il a une action favorable contre l'arthritisme, l'asthme, les éruptions cutanées, les migraines, les rhumatismes.

Il est à associer à beaucoup de traitement des affections de la peau, des syndromes allergiques et des dysfonctionnements hépato-biliaires. Il traite également de nombreux symptômes du système respiratoire : asthme, bronchites et laryngites chroniques, rhinite spasmodique ...

Il tonifie la peau et rend les cheveux plus soyeux.

Besoins journaliers : 600 mg.

Sources : viandes, poissons et crustacés, jaune d'oeuf, légumineuses, oignon, ail, légumes feuilles et racines, fruits oléagineux, soja.

Symptômes de carence :

Une carence en souffre rend les cheveux et les ongles cassants, ternes et fragiles.

Fer (Fe)

Le fer existe dans les muscles, les enzymes, le sérum sanguin et surtout dans l'hémoglobine des globules rouges où il joue un rôle de première importance dans la fixation et le transport de l'oxygène. Il intervient encore dans le métabolisme du foie, dans la moelle osseuse et la rate. Certaines hyposphyxies, les anémies hypochromes proviennent de l'insuffisance d'hémoglobine ferrugineuse dans les globules rouges. Par contre, l'excès de fer peut provoquer le nanisme, ainsi que les dystrophies ostéo-articulaires. Il est essentiel à la respiration et à la vitalité de toutes les cellules. Il est aussi anti-infectieux.

Besoins journaliers : enfant et homme adulte : 10 mg - adolescent et femme entre la puberté et la ménopause : 15 mg - femme enceinte et allaitante : 20 mg.

Le taux d'absorption du fer par l'organisme est faible  : 15 à 20 % . L'absorption du fer est augmentée par la vitamine C et réduite par l'acide phytique (son des céréales et légumineuses non germées, l'orange, le cacao et les noix), par l'acide oxalique (rhubarbe, épinard, bette, oseille, thé, café, cacao) ou certains médicaments (tétracyclines et anti-acides gastriques).

Sources : jaune d'oeuf, algues, légumineuses, gruyère, céréales complètes, fruits oléagineux, coquillages, boudin , foie, abats, viandes, cacao, fruits secs.

Les laitages, les fromages, la plupart des fruits et des légumes verts en contiennent très peu.

Symptômes de carence :

  • fatigue, dépression, pâleur (également des muqueuses de la bouche), essoufflement, palpitations, peau sèche, ongles mous ou cassants, bourdonnements  d'oreille, troubles gastro-intestinaux
  • risque de carence réelle chez la femme dont les règles sont abondantes
  • risque également chez les personnes soumises à un régime trop restrictif ou déséquilibré
  • risque pendant la grossesse et l'allaitement où les besoins sont accrus
  • risque résultant de certaines maladies avec saignements chroniques (ulcères saignants de l'estomac, recto-colites hémorragiques)...

Silicium (Si)

C'est un des constituants des os, des cheveux, du cartilage, à de faible dose sous forme de silice. Il favorise la fixation des autres minéraux dans les os. Le silicium est nécessaire pour former, avec le calcium et la vitamine C, le collagène qui rend nos tissus souples. On peut qualifier le silicium de véritable "ciment cellulaire" s'opposant au vieillissement de l'organisme. Il fortifie les os et accroît la rapidité de consolidation des fractures, il participe au bon état général de la peau, des ongles et des cheveux, il donne du tonus au tissus conjonctif, luttant ainsi, d'une manière indirecte contre la cellulite. Il joue un rôle au cours de la croissance et protège le système cardio-vasculaire.

Par son effet diurétique puissant, le silicium est recommandé aux femmes faisant de la rétention d'eau ou souffrant de cellulite. Il est indispensable chez les personnes souffrant d'ostéoporose (ou mieux à titre préventif) car il permet la fixation du calcium. Les enfants en période de croissance, qui souvent souffrent des articulations, devront en faire des cures répétées.

Excellent catalyseur des glandes endocrines, le silicium est un facteur de développement chez les jeunes, d'équilibre du système nerveux et de lutte contre l'atonie cérébrale et la déficience intellectuelle. Le silicium influence positivement la guérison des verrues (en bonne association avec le magnésium et l'aluminium), les ostéites et les adénopathies, il réhydrate la peau et les muqueuses, cicatrise les tissus (osseux ou peau) et enfin aide dans le prostatisme. Il a également une action contre le cholestérol et l'hypertension.

Besoins journaliers : 25 mg.

Sources : céréales complètes, légumineuses, millet, ortie, prêle (utilisée en tisane), oignons, ail, échalote, enveloppe des fruits, fèves de soja, graines germées, pruneaux, épinards.

Zinc (Zn)

Cofacteur de plus de 200 enzymes, il intervient sur l'oxydoréduction, la respiration et la division cellulaires, à la synthèse protéinique et lypidique. Il stimule le développement physique, intellectuel et sexuel avec protection du patrimoine génétique. Il est nécessaire aux cellules sanguines, à l'hypophyse, la peau, les cheveux, les ongles, les os. C'est aussi un anti-infectieux, un antioxydant. Il agit également sur l'activité de l'insuline sécrétée par le pancréas pour régler l'utilisation énergétique des glucides. Le zinc est aussi indispensable au bon fonctionnement du système immunitaire, du thymus et de la lymphe. Il participe à la synthèse des protéines et à l'assimilation des vitamines B. Combiné avec la vitamine A, il permet d'accélerer la cicatrisation des plaies, de traiter certaines formes d'acné et protège de l'herpès. Les hommes qui l'absorbent régulièrement tout au long de leur vie, souffrent rarement de problèmes de prostate.

Besoins journaliers : 15 mg.

Sources : graines de courges, huîtres, légumineuses, céréales complètes, légumes feuilles et racines, crustacés et mollusques, jaune d'oeuf, viande de cheval, de veau, foie d'animaux, pomme de terre.

Vous devez surveiller votre apport en zinc si :

  • vous êtes sportif
  • vous prenez la pilule anticonceptionnelle
  • vous consommez beaucoup de calcium
  • vous buvez trop d'alcool.

Symptômes de carence :

  • perte de poids
  • manque d'appétit
  • peau rugueuse, troubles cutanés
  • perte du sens du goût
  • plaies qui se cicatrisent trop lentement
  • retard de croissance, du développement sexuel
  • insuffisance hépatique
  • infection sévère
  • stress physique important ( brûlure grave, infarctus du myocarde, intervention chirurgicale importante, fracture des gros os).

Suite...

Bibliographie :

Alimentation biologique et équilibre nutritionnel du Docteur Le Goff

Votre santé par la diététique et l'alimentation saine d'André Passebecq

Manger et guérissez du Dr Andrei Dracea

L'encyclopédie familiale de l'alimentation saine de Virginie Puschmann

 

Pour la version imprimable, cliquez ici

  
Rubriques
 

Accueil

Services
-Creéz votre page sur Naturosanté
- Les pages des membres de Naturosanté
- Annuaire des praticiens de médecines alternatives
- Archives lettre d'information
- Annoncer un stage

Boutiques
-Audiocaments en téléchargement
- Naturosanté Boutique

Infos
- Troubles de santé
- Alimentation
- Bien-être - Beauté
- Hygiène
- Psychologie
- Recettes diététiques
- Jardinage biologique
- Livres
- Livres audio
- Disques
- DVD
- Jeux

Chroniques
- Homeophyto.com
- Daniel André
- arc-energie - Michel
  Larroche

- Michele Freud
- Sylvie Mioso
- L'Ayurvda, L'Art d'Etre
D. S. GUINOT

- Lymphoénergie

Evènements
- Stages
- Salons, concerts, conférences, ateliers

Dossiers
Sujets d'actualité

Magazines
Magazines au numéro

Echanges
- Coups de gueule
- Témoignages

Recherche:


Catégories
Naturosanté

 
 
 
 

Inscription dans l'annuaire des praticiens de médecines alternatives      Proposer un site

  Annoncer un stage     Annoncer un évènement     Liens     Nous contacter      Notice légale     Qui sommes-nous ?

Boutique bio    Annuaire    Infos    Recettes diététiques    Alimentation biologique    Médecines douces    Dossiers    Chroniques

Copyright © 2000-2012 Naturosanté