Naturosanté: le portail de la santé au naturel  
Le Portail de la Santé au Naturel
 
Pour recevoir gratuitement les nouvelles de Naturosanté, donnez votre adresse e-mail:   
 
Stages
 
Votre propre annonce de stage?
Cliquez ici
 
Produits
  Pack Métaphorique
Cartes OH + livre Les fraises derrière la fenêtre.


Lotus Grand
Parfaitement adapté au corps, votre dos est maintenu droit sans effort.


Votre propre annonce de produit?
Cliquez ici


 
  

Infos   Les eaux colloïdales et leur importance pour une bonne vitalité 

Pour la version imprimable, cliquez ici

Les eaux colloïdales et leur importance pour une bonne vitalité

 

    Qu’est-ce qu’une particule colloïdale ? 

    C’est une particule  infiniment petite < 0.001 micron, 2000 fois plus petite qu’une cellule vivante. Les particules colloïdales dégagent une charge électrique très puissante appelée potentiel zêta dont les effets sont d’une importance capitale sur les réactions physico-chimiques des organismes vivants.

    L’importance des colloïdes révélée par la biologie quantique 

    La biologie quantique met en évidence que le corps humain, sauf les phanères, est composé de particules colloïdales, dans son intégralité. Les micro-nutriments colloïdaux sont donc de même nature que les cellules auxquelles ils sont destinés et de ce fait, ils apportent une biodisponibilité intégrale et immédiate à l’organisme sans métabolisation par le système digestif et sans production de déchets ou toxines métaboliques ( voir ‘’ Biologie, Médecine et Physique Quantique ‘’ / Prof. Cannenpasse-Riffard / Ed. Marco Pieteur ).

    Electricité cellulaire et champs électromagnétiques 

    Déjà en 1931, G. Lakhovski a mis en évidence la structure électrique de la cellule vivante. La couche d'électricité qui recouvre la membrane est formée d’ions de potassium + (charge électrique positive). La surface interne de la membrane est de charge négative.

    La différence entre les deux charges est appelée ‘’le potentiel de membrane’’. 

    Ce potentiel électrique contrôle le passage des nutriments à travers la membrane :

      - quand les nutriments doivent pénétrer dans la cellule, la membrane devient perméable de l’extérieur vers l’intérieur 

      - quand les déchets métaboliques doivent être évacués hors de la cellule, la membrane devient alors perméable de l’intérieur vers l’extérieur

    Toute altération de cet état idéal de contrôle entraîne une faiblesse cellulaire et dans certaines situations, la cellule n’a plus la capacité de compenser les différences de potentiel, favorisant le terrain pathologique.

    Actuellement, le fonctionnement idéal des cellules est de plus en plus altéré par notre environnement : pollution de l’eau, de l’air, et pollution dûe aux ondes à basses fréquences notamment.

    Le Dr. Robert O. Becker du Veteran’s Hospital de l’Etat de Upstate New York  fait actuellement figure d’autorité dans la recherche sur la guérison accélérée des tissus humains par l’électricité. Dans son ouvrage intitulé: The Body Electric  (l’électricité du corps), il  affirme que l’organisme est entièrement composé de colloïdes. Chaque cellule est un colloïde. Ces colloïdes sont organisés selon certaines structures pour remplir différentes fonctions dans le corps. Il a découvert que les cellules sont des semi-conducteurs électriques comme les transistors et a mis en évidence une correspondance directe entre les cellules et le réseau d’acupuncture établi par les Chinois, il y a des milliers d’années ‘’Le corps humain est un ordinateur colloïdal presque parfait. Les liquides du corps ont une nature essentiellement colloïdale ‘’.

    Selon lui, l’équilibre des électrolytes est capital dans le système nerveux et dans le cerveau en particulier. La barrière de protection du cerveau ( Blood Brain Barrier ) est altérée par les champs magnétiques et électriques externes à basse fréquence, or ces champs émettent des centaines de signaux tous les jours dans notre environnement par les nombreux appareils ménagers et /ou industriels dont nous sommes entourés (postes de TV, séchoirs à cheveux, ordinateurs, machines à laver, sèche-linges, téléphones portables..., même les montres à quartz émettent des ondes à basse fréquence).

    Dr. O. Becker pense que la race humaine est directement menacée par ces émissions constantes d’ondes à basse fréquence, car elles altèrent le processus chimique de la vie. La recherche a mis en évidence que la stabilité des colloïdes dont le corps humain est constitué, est directement menacée par les émissions d’ondes à basse fréquence. Quand les colloïdes de l’organisme ont un potentiel zêta bas, ils deviennent très instables, à ce point là, il suffit d’un tout petit stress pour déclencher la paralysie du système.

    Le corps ne peut survivre sans colloïdes  

    La biologie moderne met en évidence que, pour être assimilés, les nutriments sont nécessairement transformés en particules colloïdales par l’organisme. Les minéraux ordinaires, trop grossiers pour être directement assimilables, subissent une transformation obligatoire en particules colloïdales,  laquelle produit des déchets métaboliques.

    Seul un apport extérieur de colloïdes peut permettre  l’organisme de compenser une alimentation appauvrie en ions de charges négatives et de résister à des conditions environnementales stressantes.

    colloïdes : activateurs métaboliques 

    Grâce à leur charge électrique élevée, les solutions colloïdales activent le métabolisme cellulaire :

                - en amplifiant l’élimination des toxines :

    Les déchets qui sont maintenus en suspension par la charge électrique élevée des solutions colloïdales s’éliminent aisément.

    Au contraire, un organisme appauvri en particules colloïdales de charge négative ne peut plus éliminer ses déchets car ceux-ci ne sont plus maintenus en suspension dans le liquide intercellulaire ; le système s’encrasse.

                - en facilitant l’assimilation des nutriments :

    Si nous lançons un ballon dans un filet de basket, le ballon ne traverse pas les mailles du filet.  En revanche, si nous lançons du pollen à travers ce même filet, celui-ci traverse intégralement et aisément ses mailles. Il en est de même pour les nutriments  colloïdaux (leur taille étant infiniment petite) qui passent directement à travers la membrane cellulaire, sans déperdition de principes actifs, ni production de toxines métaboliques. Ils permettent une assimilation optimale par les cellules, sans déchets résultant de la digestion et sont directement transportés par la lymphe au cœur des cellules.

    Ils sont en phase avec la cellule, car tous deux de même nature.  La charge électrique potentialise plusieurs millions de fois les nutriments des solutions colloïdales. Imaginons un cube de métal nécessaire au bon fonctionnement des cellules tel que le fer et qui mesure 1 cm de côté. La surface totale de ce cube est de 6 cm². Si  nous divisons ce cube de fer en cubes plus petits, nous augmentons sa surface d’action, donc, sa charge électrique ( la charge électrique d’une substance est proportionnelle à sa surface ; plus la surface de la substance est importante, plus sa charge électrique est élevée ). Le cube de fer colloïdal de 6 cm² offre une charge électrique équivalente à 600 millions de cm ² de surface. La superficie totale que contient une cuillère à café de particules colloïdales dépasse de loin celle d’un terrain de sport.

    Colloïdes et longévité :

    Dans le peuple Hunza des Hauts-Plateaux du Cachemire à 4000 m d’altitude, il n’est pas rare de voir un père à peine ridé de 110 ans avec son fils aîné de 80 ans et le dernier de 8 ans !

    D’autres peuples présentent les mêmes caractéristiques dans certaines régions montagneuses. Ce sont de rares endroits de la planète où les humains ont une espérance de vie hors du commun. Intrigués, de nombreux scientifiques ont étudié leur mode de vie et essayé de trouver le dénominateur commun à cette longévité.

    A part l’altitude, l’air pur et le mode de vie sans stress, ils ont tout d’abord pensé que l’alimentation pouvait jouer un rôle, mais cela  était insuffisant. Un élément manquait.

    La réponse fut donnée en 1936 par le Gouverneur de la Province de Hunza au célèbre spécialiste de la dynamique des fluides,

    Dr. Coanda ( * ) : ‘’ notre bonne santé est dûe surtout à l’eau que nous buvons, car elle vient des glaciers. Elle est chargée en matières spéciales qui régénèrent les cellules’’. 

    (*) En 1930, Dr. Coanda a réalisé la 1ère neige artificielle pour les pistes de ski en France. 

    Dr. Coanda et plus tard Dr. Flanagan ont découvert les caractéristiques suivantes de ces eaux :

    • eaux très pures, dynamisées naturellement
    • contenant des minéraux colloïdaux riches en acides gras provenant de végétaux ou de bois morts
    • à polarité électrique négative
    • présentant une structure moléculaire trimère 

    Malheureusement, ces eaux ne se trouvent que dans quelques régions de la planète et sont en voie de disparition à cause des pollutions.

    Aujourd’hui, le travail de plusieurs chercheurs a conduit à reproduire ces eaux bénéfiques pour le bien-être du plus grand nombre.  

                                                                                

          

 Nutri'ô  Concentré naturel de minéraux et d'oligo-éléments d'origine fossile végétale pour boisson

 

LE CORPS A BESOIN DE MINERAUX & OLIGO-ELEMENTS COLLOIDAUX

       NUTRI’Ô est un complément alimentaire unique, qui présente une synergie de minéraux, oligo-éléments et acides aminés facilement assimilables par son origine fossile végétale.

       Les électrons contenus dans NUTRI’Ô assurent ou restaurent les fonctions optimales du sang : assimilation des nutriments et évacuation des toxines.

       NUTRI’Ô est un concentré de colloïdes à potentiel électrique élevé qui contribuent à maintenir la stabilité de
l'état colloïdal de l’organisme et assurent de ce fait une protection cellulaire.

      Il permet de retrouver une nouvelle énergie.

      NUTRI’Ô potentialise en charge électrique tous les nutriments lors de leur trempage (fruits secs, céréales,
légumineuses,
etc…) et amplifie la germination des graines. 

EFFETS CONSTATES

  • donne de la vitalité
  • participe à l’élimination du stress
  • rétablit l’équilibre acido-basique
  • fortifie le système osseux ( 600 mg de silice / L )
  • assouplit les articulations
  • contribue à la beauté des cheveux et de la peau
  • quelques gouttes (10 gouttes par litre) suffisent à dynamiser l’eau osmosée

PRESENTATION  flacon 200 ml  / cure de 40 jours environ

CONSEILS D’UTILISATION 

Mélanger 2 bouchons dans 1,5 litres d’eau pure (faiblement minéralisée : Mont Roucous, Rosée de la Reine ou Montcalm), boire 3 verres par jour ou plus selon les besoins

NUTRI’Ô ne remplace aucun traitement médical.  

Vous pouvez commander ce produit en cliquant sur ce lien

Source : NutritionPlus avec leur accord

Pour la version imprimable, cliquez ici

  
Rubriques
 

Accueil

Services
-Creéz votre page sur Naturosanté
- Les pages des membres de Naturosanté
- Annuaire des praticiens de médecines alternatives
- Archives lettre d'information
- Annoncer un stage

Boutiques
-Audiocaments en téléchargement
- Naturosanté Boutique

Infos
- Troubles de santé
- Alimentation
- Bien-être - Beauté
- Hygiène
- Psychologie
- Recettes diététiques
- Jardinage biologique
- Livres
- Livres audio
- Disques
- DVD
- Jeux

Chroniques
- Homeophyto.com
- Daniel André
- arc-energie - Michel
  Larroche

- Michele Freud
- Sylvie Mioso
- L'Ayurvda, L'Art d'Etre
D. S. GUINOT

- Lymphoénergie

Evènements
- Stages
- Salons, concerts, conférences, ateliers

Dossiers
Sujets d'actualité

Magazines
Magazines au numéro

Echanges
- Coups de gueule
- Témoignages

Recherche:


Catégories
Naturosanté

 
 
 
 

Inscription dans l'annuaire des praticiens de médecines alternatives      Proposer un site

  Annoncer un stage     Annoncer un évènement     Liens     Nous contacter      Notice légale     Qui sommes-nous ?

Boutique bio    Annuaire    Infos    Recettes diététiques    Alimentation biologique    Médecines douces    Dossiers    Chroniques

Copyright © 2000-2012 Naturosanté