Naturosanté: le portail de la santé au naturel  
Le Portail de la Santé au Naturel
 
Pour recevoir gratuitement les nouvelles de Naturosanté, donnez votre adresse e-mail:   
 
Stages
 
Votre propre annonce de stage?
Cliquez ici
 
Produits
  Huile de son de riz Liporyz
Action jeunesse, contrôle du sucre, cholestérol sanguin, muscles, minceur....


Votre propre annonce de produit?
Cliquez ici


 
  

   Chroniques  La chronique d'arc-energie - Michel Larroche

Hippocrate, Paracelse et les gentillesses confraternelles : Novateurs ou charlatans ?

Hippocrate, déjà, se faisait regarder d'un œil torve par les autorités médicales de son époque. Mais comme, après tout, il était prêtre d'Apollon et donc médecin, qu'il tuait moins de monde que la moyenne et guérissait plus que de coutume, il ne s'est pas fait traiter longtemps de charlatan.

Ceci ne s'est pas amélioré avec ses successeurs. Paracelse en a su quelque chose, et sa mort suspecte pourrait laisser à penser qu'il devait gêner un petit commerce en dénonçant trop d'abus.

L'histoire de la médecine est émaillée de gentillesses confraternelles. Au point que le respect de l'éthique, réglementation de l'immoralité, a rendu nécessaire aux yeux de certains la création d'un Conseil de l'Ordre, instance déontologique suprême. Grâce à lui, on peut tuer en toute impunité ceux qui ne respectent pas certaines règles de base incontournables. En particulier celle qui veut que la médecine soit une science exacte de l'administration de composés chimiques.

Combien de médecins et de thérapeutes sérieux, consciencieux, à l'écoute de l'humain et dont les résultats incontestables et nombreux n'étaient plus à prouver ont ainsi été cloués au pilori, interdits d'exercice, vie professionnelle et privée démolie, affublés de cette étiquette infamante : Charlatan.

Le vocabulaire est comme les vêtements : il s'use et se déforme à l'usage, et le temps rend familier et banal ce qui, naguère, semblait le plus inadmissible.

Voilà pourquoi, maintenant, être traité de charlatan ne constitue plus, ma foi, prétexte à entrer en dépression. D'autant qu'un charlatan se définissant comme quelqu'un qui sème à tout vent des utopies et promesses qu'il ne tiendra jamais, vous pompera des sous qui seront dilapidés aux pires idioties sans effectuer le service inclus dans le contrat, l'exemple vient de haut. Il est même institutionnel.

Le charlatan est presque devenu sympathique, en tout cas banal et fait sourire. L'arme était vraiment émoussée, il fallait trouver autre chose.

C'est ici qu'il faut saluer le génie de la synthèse de nos dirigeants. Comment complaire à la fois au conseil de l'ordre, au tout-puissant lobby pétrochimique-pesticide-pharmaceutique qui transforme les dirigeants en dirigeables, pleins de vent et qu'on mène où l'on veut avec le petit doigt, vendre ses soupes, et éviter toute question gênante en occupant les esprits sur un sujet obsessif ?

Comment éviter que les peurs légitimes qui pourraient inciter la grande masse à écouter la voix de la raison et à balayer certaines cliques n'entraînent leur perte de pouvoir ? Tout simplement en occupant totalement les esprits avec une peur plus forte mettant en branle les archaïsmes tapis au fond de la psyché, dont le résultat est immanquablement une déferlante de haine et de fermeture d'esprit allant jusqu'à l'obscurantisme.

En Amérique du Sud, on cultive les champignons hallucinogènes pour que les gens puissent s'évader d'un réel sordide. En France, on cultive l'hallucination secticidomaniaque pour que les gens ne puissent pas mettre le nez dans des réalités sordides.

C'est pourquoi le côté trouble, mystérieux, sulfureux, un peu effrayant et vaguement diabolique du gourou constituait une idée absolument géniale pour occuper les esprits, vendre tranquillement sa chimie, détourner l'attention de ce qui se passe réellement dans le monde et faire plaisir aux petits copains.

Sans compter qu'il faut gérer ce genre de choses. Donc organiser. Et administrer. Et faire du battage. Et diffamer sans être attaquable. Ce dernier point ne peut se faire qu'avec un organisme d'État, financé par les impôts mêmes de ceux qui se font ainsi démolir. C'est pratique pour caser les inutiles et superflus notoires dont notre République est farcie. Pour garder leur assiette au beurre, on peut leur faire confiance : pour une fois le boulot sera fait.

Maintenant, en France, il est devenu facile de démolir quelqu'un. Sans qu'il ait le temps de faire ouf, il est au minimum montré du doigt, au pire au gnouf avant d'avoir pu se défendre. Il suffit simplement de prononcer deux mots imparables et plus efficaces que les réformes gouvernementales :

gourou et secte.

Si tu dépasses ne serait-ce que le bout du petit doigt de l'alignement militaire de la pensée unique et conforme aux données actuelles de la science, tu y as droit. Et maintenant, en prime et en cadeau à la population pensante, ceci est devenu une mode et une arme fort utilisée par les nuisibles de tout poil.

Michel Larroche
Docteur en médecine
mail:
info@arc-energie.com
site:
http://www.michellarroche.com/

Commentaire :

Où sont les charlatans?

Les actualités dans le domaine de la santé sont éloquentes: L’accusation contre les prévenus dans l’affaire des hormones de croissance vient d’être déboutée. Des centaines de morts, sans compter les malades, infirmes et la douleur de leurs proches, sembleraient peu signifiants face au rouage d’intérêts bien protégés.

Il faudrait réviser la définition de "charlatanisme" ! Car il semblerait d'après les jugements, que l'interprétation en toutes choses dépend des relations et du lobby. Pour celui des médecins, pharmaciens et de l'industrie, c'est vite vu : à moins de faire partie de ce molosse économique, on ne fait pas le poids. Même des hommes ou femmes politiques avec du courage au carré bien solide et bien accroché risquent de se faire shooter dans un «out» lamentable par la puissance gigantesque de jugement qui échappent à toute logique basique. Comme dirait Michel Larroche : "Et pendant ce temps, des thérapeutes 'marginaux', qui mettent leurs tripes à soigner les gens soucieux de leur éviter les dangers et risques thérapeutiques souvent mal évalués car insuffisamment connus, sont traités honteusement de 'charlatans'. Ils se font impunément insulter par une branche de la médecine productive d’accidents et d’effets secondaires, mais dite 'conforme aux données actuelles de la science' qui fait pourtant preuve d’une ignorance la plus totale quant aux effets jusqu'alors inconnus où personne ne sait au juste quel doit être le recul pour pouvoir juger..."

Sont généralement accusés de 'charlatanisme' des professionnels respectables qui n'ont que le tort de ne pas souscrire aveuglement à tous les nouveaux produits miracle que l'industrie balance sur le marché à coups médiatiques renforcés par de savantes propagandes de peur. Sont jugés pour 'charlatanisme" des professionnels notamment des homéopathes - voire le procès scandaleux du Docteur Martine Gardenal. Il est d’autant plus scandaleux de constater que tout ce que l'on arrive à leur reprocher est de ne pas avoir su convaincre leurs patients d'accepter des thérapies que ces derniers refusaient catégoriquement sur le fondement de leur droit, en tant que patients «éclairés» au libre choix! D'après les décisions en justice le 'charlatan' se rend déjà coupable quand il refuse de faire usage de manipulation psychique renforcée allant jusqu’à appeler à l'aide la SS (Sécurité Sociale) pour faire de son patient un consommateur soumis de ces traitement qui eux ont fait preuve de leur réel danger et risque. A quand l’hospitalisation de force? L’administration forcée de médicaments, la soumission du malade à des interventions chirurgicales ou toutes techniques jugées opportuns pour lui par des décisionnaires chargé de gérer sa santé?

Il est remarquable que la justice relaxe des personnes dont l'implication directe dans un nombre significatif de morts a été prouvé, protège des procédés dont le danger est mis en évidence par les statistiques témoignant de milliers de cas de mortalité suite à des erreurs ou accidents de médicamentation dans nos hôpitaux, mais que cette même justice refusera de défendre les droits de ceux à qui on ne peut reprocher aucun accident, aucun mort, aucun estropié, aucun cas d'aggravation

Qu’on nous explique …

Claudéa Vossbeck-L’Hoëst
psycholinguiste & equi-energie ©
mail:
contact@equi-energie.com
site:
http://www.equi-energie.com/
  
Rubriques
 

Accueil

Services
-Creéz votre page sur Naturosanté
- Les pages des membres de Naturosanté
- Annuaire des praticiens de médecines alternatives
- Archives lettre d'information
- Annoncer un stage

Boutiques
-Audiocaments en téléchargement
- Naturosanté Boutique

Infos
- Troubles de santé
- Alimentation
- Bien-être - Beauté
- Hygiène
- Psychologie
- Recettes diététiques
- Jardinage biologique
- Livres
- Livres audio
- Disques
- DVD
- Jeux

Chroniques
- Homeophyto.com
- Daniel André
- arc-energie - Michel
  Larroche

- Michele Freud
- Sylvie Mioso
- L'Ayurvda, L'Art d'Etre
D. S. GUINOT

- Lymphoénergie

Evènements
- Stages
- Salons, concerts, conférences, ateliers

Dossiers
Sujets d'actualité

Magazines
Magazines au numro

Echanges
- Coups de gueule
- Témoignages

Recherche:


Catégories
Naturosanté

 
 
 
 

Inscription dans l'annuaire des praticiens de médecines alternatives      Proposer un site

  Annoncer un stage     Annoncer un évènement     Liens     Nous contacter      Notice légale     Qui sommes-nous ?

Boutique bio    Annuaire    Infos    Recettes diététiques    Alimentation biologique    Médecines douces    Dossiers    Chroniques

Copyright © 2000-2017 Naturosanté

Treks dans le désert
Chambres d'hôtes Le Petit Marray

 
http://www.mairie-saintnazaire.fr/refonte/dev/ext/ http://metro-num.com/infolettre/e-mailing3.html http://acadpharm.org/prix/aff_searches.php http://www.acavi.fr/anglais/postuter-offre.php http://www.aeronet-referencement.fr/devis-valids.php http://monsieur-le-chien.fr/blog/cron.php http://www.arbitrage-maritime.org/fr/2_baremess.php http://blog.emarketing.fr/config/ http://www.dakhla-hotel-sahara.com/img/nav.html http://ville-orange.fr/swf/avis/ http://cfa-eve.fr/media/Effectifs.html